lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Sa’ad ben Laden aurait péri dans un raid américain au (...)

Sa’ad ben Laden aurait péri dans un raid américain au Pakistan

Reuters

lundi 27 juillet 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Sa’ad ben Laden, fils d’Oussama ben Laden, a probablement été tué dans l’explosion d’un missile tiré par un drone américain au Pakistan cette année, rapporte la radio publique américaine NPR, en citant des responsables américains des services de renseignement.

A Washington, un responsable de l’antiterrorisme a déclaré qu’il "pourrait bien être mort, même si ce n’est pas certain à 100%". Mais, a-t-il ajouté, Sa’ad ben Laden est un acteur de second plan malgré son nom.

"Il n’a jamais été une figure majeure sur le plan opérationnel", a dit ce responsable souhaitant rester anonyme.

Un missile tiré par un drone (avion sans pilote) américain l’aurait tué à un moment ou l’autre de cette année, indique NPR, qui cite aussi un responsable des services américains de la lutte contre le terrorisme.

La communauté américaine du renseignement est certaine à "80 à 85%" que Sa’ad ben Laden est mort, a dit ce responsable en ajoutant que ce fils d’Oussama n’était pas suffisamment important pour avoir été visé en soi mais qu’il s’était trouvé "au mauvais endroit au mauvais moment".

On ignore si Sa’ad ben Laden se trouvait aux côtés de son père lorsqu’il est mort, ajoute la radio. Le responsable américain explique qu’il était actif dans les rangs d’Al Qaïda sans pour autant en être un protagoniste de premier plan. Il avait semble-t-il entre 25 et 30 ans.

Sa’ad ben Laden, personnage clé en revanche dans les rapports troubles entre l’Iran et le réseau islamiste Al Qaïda, aurait gagné le Pakistan après avoir passé un certain nombre d’années assigné à résidence en Iran, avaient déclaré en janvier des responsables des renseignements américains.

Les forces américaines ont intensifié les raids de drones en territoire pakistanais depuis septembre dernier, en prenant pour cibles les taliban et les hommes d’Al Qaïda ou liés à Al Qaïda dans des zones limitrophes de l’Afghanistan.

Les Etats-Unis ont ainsi effectué une cinquantaine d’attaques aériennes de ce genre depuis le début de l’année dernière, tuant dans les 470 personnes, dont bon nombre de combattants étrangers, selon un décompte réalisé par les services de renseignement pakistanais et d’après des témoignages d’habitants et de responsables locaux.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :