lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le patron de la CIA ne dément pas les prisons secrètes

Le patron de la CIA ne dément pas les prisons secrètes

ATS

mardi 29 novembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le directeur de la CIA, Porter Goss n’a pas démenti l’existence de prisons secrètes en diverses parties du monde où seraient détenus des individus suspectés de terrorisme. Il a, par contre, nié que les Etats-Unis aient recours à la torture.

Interviewé par la chaîne ABC sur "la nécessité" de disposer de prisons secrètes dans différentes parties du monde, dont l’Europe de l’est, M. Goss a répondu : "Nous menons une guerre contre le terrorisme, et nous nous en tirons assez bien".

Mais il n’a pas offert davantage d’explications, se contentant de dire : "Inévitablement, il y aura des terroristes capturés et inévitablement ils devront être traités selon les règles du droit". A propos de la torture, M. Goss a affirmé que "ce que nous faisons en est loin (...) Nous faisons des débriefings sans avoir recours à la torture, car la torture est contreproductive" a-t-il dit.

Mais M. Goss a refusé de se laisser entraîner dans une définition précise des méthodes employées par ses services, notamment celle de la "suffocation", affirmant ignorer si elle pouvait être qualifiée de torture.

En Europe, le groupe socialiste du Parlement européen (PE) a critiqué vivement les dirigeants européens.

"Il est inacceptable que des dirigeants européens ne fassent rien alors que les informations continuent de circuler sur l’existence de ces camps de prisonniers et sur l’utilisation d’aéroports européens pour le transport de prisonniers de la CIA", a indiqué Martin Schulz, président du groupe socialiste au PE.

Le président du deuxième groupe (en nombre) du PE a précisé qu’il chercherait à créer une commission d’enquête s’il n’était pas satisfait de la première enquête. "L’existence de telles prisons constituerait une violation flagrante des droits de l’homme et des critères de l’UE. Toute prison de ce type devrait être fermée immédiatement".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :