lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Deux sous-marins russes en patrouille au large de la côte est (...)

Deux sous-marins russes en patrouille au large de la côte est américaine

AFP

mercredi 5 août 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Deux sous-marins nucléaires russes effectuent depuis quelques jours des patrouilles au large de la côte est américaine, pour la première fois en plusieurs années, suscitant l’inquiétude des responsables américains, a rapporté mercredi le New York Times.

Sur son site Internet, le quotidien, citant, sous couvert de l’anonymat, des responsables américains de la Défense et du Renseignement, affirme que l’un des sous-marins croise dans les eaux internationales, à environ 200 milles (320 kilomètres) de la côte, tandis que la localisation précise du second reste incertaine.

Les deux submersibles appartiennent à la classe Akula, selon cette même source.

"A chaque fois que la Marine russe procède à de telles manoeuvres exceptionnelles, cela est source d’inquiétudes", a réagi un haut responsable du ministère américain de la Défense, cité par le New York Times.

"Nous savons où ils (les sous-marins) se trouvent et nous ne sommes pas inquiets quant à notre capacité à suivre leurs mouvements", a-t-il déclaré. "Nous sommes seulement préoccupés par le fait qu’ils soient là."

"Je ne pense pas qu’en près de 15 ans, ils (les Russes) aient envoyé deux sous-marins nucléaires de ce type au large de la côte américaine", a souligné l’expert de l’histoire navale et de la lutte anti-sous-marine, Norman Polmar, au journal.

La Russie, de son côté, a dénoncé la réaction excessive des Américains, qualifiée "d’hystérique", et insisté sur le fait que ces manoeuvres n’avaient rien d’illégales au regard du droit international.

"Les mouvements des sous-marins russes (...) hors de leurs propres eaux territoriales sont courants et ne violent en rien le droit maritime international", a expliqué une source militaro-diplomatique à l’agence officielle russe Itar-Tass, sans confirmer ou infirmer la véracité des propos du New York Times.

Les responsables du Pentagone n’ont pas souhaité faire de commentaires sur la présence éventuelle d’armes à bord des sous-marins.

L’annonce de ces mouvements de la Marine russe intervient alors que Moscou tente d’effacer un nouvel échec du lancement de son missile intercontinental Boulava (SS-NX-30 dans la classification de l’Otan), d’une portée de 8.000 km, à la mi-juillet.

En décembre dernier, la Russie avait procédé à des manoeuvres navales conjointes avec le Venezuela en mer des Caraïbes, à proximité des eaux territoriales américaines.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :