dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Une guerre économique impitoyable en France

Une guerre économique impitoyable en France

TF1.fr

mardi 29 novembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Les Renseignements généraux ont recensé 87 entreprises françaises, dont des PME, qui ont été l’objet d’"actions hostiles signalées" selon un rapport révélé par La Lettre de l’Expansion. Une guerre économique contre les entreprises françaises considérées comme sensibles.

Les entreprise française intéressent les firmes étrangères et sont bel et bien visées par des actions hostiles. Le premier bilan trimestriel de la Direction centrale des Renseignements généraux (DCRG) sur ce sujet recense 934 entreprises dont les technologies sont susceptibles d’intéresser des pays ou des entreprises étrangères. 158 ont montré des "signes de vulnérabilité" et 87 "ont fait l’objet d’actions hostiles signalées". Selon le rapport, les secteurs les plus concernés sont la métallurgie (8 actions hostiles), la chimie et la plasturgie (8), le nucléaire (7), la pharmacie (5), l’agroalimentaire (4) et l’informatique (3).

Le rapport s’attarde notamment sur les "nouvelles menées chinoises dans l’ensemble des entreprises françaises". La Lettre de l’Expansion évoque l’exemple de deux sociétés de dentelles : l’une a dû déposer son bilan après que deux de ses créateurs ont été débauchés, notamment par une grande entreprise chinoise. Le tiers des effectifs d’une autre a été licencié après son rachat par une société de Hong Kong qui n’a conservé que le département "recherche et création".

Depuis le 29 avril 2005, la DCRG a reçu pour mission de recenser les entreprises susceptibles d’intéresser des pays ou des entreprises étrangères, en collaboration avec la direction de surveillance du territoire (DST) dont c’est une activité habituelle.

JPEG - 6.3 ko

Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :