mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Clotilde Reiss en liberté surveillée à l’ambassade de (...)

Clotilde Reiss en liberté surveillée à l’ambassade de France

Nouvelobs.com

mardi 11 août 2009, sélectionné par Spyworld

logo

L’Iran a proposé que la jeune Française accusée d’espionnage soit en liberté surveillée à l’ambassade de France à Téhéran d’ici la fin de son procès. Paris a confirmé être prêt à accueillir l’universitaire.

L’Iran a proposé que la jeune Française soit en liberté surveillée à l’ambassade de France à Téhéran d’ici la fin de son procès a déclaré Seyed Mehdi Miraboutalebi, ambassadeur d’Iran en France, sur RFI mardi 11 août.

"Notre ministère a donné un engagement au pouvoir judiciaire iranien pour que cette demoiselle, jusqu’à la fin de son procès et à condition qu’elle réside à l’ambassade de France à Téhéran puisse bénéficier d’une liberté conditionnelle", a dit Seyed Mehdi Miraboutalebi sur Radio France Internationale (RFI). La France a confirmé qu’elle était prête à accueillir Clotilde Reiss à l’ambassade. "Les autorités iraniennes ont été informées depuis plusieurs semaines que l’ambassade de France à Téhéran était prête à accueillir Clotilde Reiss dès lors que celle-ci bénéficierait d’une mesure de remise en liberté, ce qui n’est toujours pas le cas à ce jour", a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Accusations d’espionnage

Clotilde Reiss, une universitaire de 24 ans, est détenue en Iran depuis le 1er juillet. Elle est accusée d’espionnage pour avoir participé à des manifestations post-électorales dans la ville d’Ispahan, où elle était lectrice de français.

L’étudiante a comparu samedi dernier devant un tribunal de Téhéran, avec d’autres personnes ayant participé aux manifestations consécutives à la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :