vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Corée du Nord menace Washington et Séoul de représailles (...)

La Corée du Nord menace Washington et Séoul de représailles "nucléaires"

Nouvelobs.com, avec AP

dimanche 16 août 2009, sélectionné par Spyworld

logo

A la veille des exercices militaires annuels américano-sud-coréens, la Corée du Nord a répondu à l’offre d’aide de Séoul par la menace de "représailles sans merci" contre la Corée du Sud et les Etats-Unis, si ces deux pays renforçaient les sanctions.

La Corée du Nord a menacé dimanche 16 août les Etats-Unis et la Corée du Sud de représailles "nucléaires" si elle se sentait visée lors des exercices militaires américano-coréens qui débutent lundi 17 août. "Que les impérialistes américains et le groupe de Lee Myung-bak (le président sud-coréen) menacent le Nord avec des armes nucléaires et il répliquera contre eux avec le nucléaire", a déclaré Pyongyang dans un communiqué militaire publié par l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Une recrudescence des tensions qui survient alors que le président sud-coréen Lee Myung-bak a proposé une aide à la Corée du Nord samedi 15 août si elle renonçait à son programme d’armement nucléaire. Il a en même temps appelé à des négociations sur une réduction des armes conventionnelles sur la frontière.

L’application de nouvelles sanctions

Le gouvernement américain étudie de son côté la mise en place des sanctions décidées par l’ONU et la Maison Blanche en réaction au deuxième essai nucléaire et à une série de tirs expérimentaux de missiles du Nord. L’émissaire américain chargé de l’application de ces sanctions, Philip Goldberg, effectue une tournée asiatique cette semaine et pourrait se rendre en Chine avant la fin du mois. Le Conseil de sécurité de l’ONU a renforcé l’embargo sur les armes et autorisé l’inspection des bateaux en haute mer, décrétant également un gel des avoirs et une interdiction de voyager contre les individus et entités accusés d’implication dans le programme nucléaire de Pyongyang.

Séoul et Washington entameront lundi leurs exercices militaires conjoints annuels qui incluent des simulations informatiques de situations de guerre. Il s’agit officiellement de manœuvres purement défensives mais la Corée du Nord y voit des préparatifs d’invasion.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :