lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Al-Qaida au Maghreb revendique l’attentat antifrançais de (...)

Al-Qaida au Maghreb revendique l’attentat antifrançais de Nouakchott

Le Monde, avec AFP

mardi 18 août 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l’attentat-suicide du 8 août contre l’ambassade de France à Nouakchott, rapporte mardi 18 août le centre américain de surveillance de sites islamistes (SITE). Al-Qaida au Maghreb avait été soupçonné dès les premières heures suivant l’attaque, mais ne l’avait pas encore revendiquée.

La revendication est accompagnée, selon le SITE, par une photographie du kamikaze, identifié comme Abou Obeida Musa Al-Basri, et qui habitait le quartier Basra dans la capitale mauritanienne. La photographie le montre portant l’habit traditionnel mauritanien et brandissant une arme en plein désert.

L’auteur de l’attaque a péri dans l’explosion de la charge qu’il transportait et qui n’a que légèrement blessé deux Français, deux gendarmes attachés à la protection de la chancellerie mais qui n’étaient pas de service au moment de l’attentat, et une Mauritanienne. Le site islamiste qui porte la revendication indique, selon le centre américain, que l’auteur de l’attentat avait rejoint l’Aqmi il y a un an et qu’il avait exprimé le désir de devenir un "martyr".

L’Aqmi affirme, selon le SITE, que l’attaque était une riposte aux agressions des "croisés", notamment la France, et des dirigeants mauritaniens contre l’islam et les musulmans. Le groupe a reconnu que l’assaillant n’avait pas réussi à entrer dans l’enceinte de l’ambassade en raison de la présence d’une barrière, mais affirmé que l’explosion avait blessé plusieurs gardes français.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :