vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Hillary Clinton défend le projet militaire américain en Colombie

Hillary Clinton défend le projet militaire américain en Colombie

Reuters

mercredi 19 août 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Lors de sa visite en Colombie, la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, a défendu l’accord de sécurité entre Washington et Bogota, précisant qu’il n’y aura pas d’implantation de bases militaires américaines dans le pays.

Le nouvel accord de sécurité conclu entre les Etats-Unis et la Colombie concerne la lutte contre le trafic de drogues et le terrorisme et ne vise pas à créer des bases américaines dans le pays, a assuré mardi la secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

Cet accord permet à l’armée américaine d’utiliser jusqu’à sept installations militaires du territoire colombien. Il a déclenché la colère de plusieurs dirigeants latino-américains, au premier rang desquels le président vénézuélien Hugo Chavez, qui dénonce un risque accru de conflit régional.

En visite en Colombie, Hillary Clinton a tenu à assurer que Washington n’avait pas l’intention d’implanter ses propres bases dans le pays.

"Cet accord ne crée pas de bases américaines en Colombie. Les Etats-Unis n’ont pas, et ne souhaitent pas avoir, de bases en Colombie", a-t-elle souligné lors d’une conférence de presse avec le ministre colombien des Affaires étrangères, Jaime Bermudez.

Selon un haut responsable du département d’Etat, le texte combine plusieurs accords de coopération existants dans les domaines de la lutte contre les stupéfiants, de la défense et de la sécurité.

La Colombie a reçu depuis 2000 plus de 5 milliards de dollars d’aide américaine afin de combattre les narco-trafiquants et la guérilla des Farc.

Le nouvel accord, conclu le 14 août et qui doit être signé dans les semaines à venir, prévoit qu’il n’y aura pas d’augmentation permanente "notable" de la présence militaire américaine en Colombie, a rappelé Hillary Clinton.

En vertu des conventions actuelles, l’effectif américain en Colombie est limité à 800 militaires et 600 sous-traitants civils, mais seuls 268 soldats des Etats-Unis se trouvent actuellement sur place, pour des missions de formation et d’aide à la collecte de renseignements.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :