jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Megrahi : le directeur du FBI "scandalisé"

Megrahi : le directeur du FBI "scandalisé"

AFP

dimanche 23 août 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le directeur du FBI se dit "scandalisé" par la décision de l’Ecosse de libérer pour raisons médicales Abdelbaset Ali Mohamed Al-Megrahi, le Libyen condamné pour l’attentat de Lockerbie, dans une lettre au ministre écossais de la Justice Kenny MacAskill, publiée aujourd’hui.

"J’ai pour habitude de ne pas commenter les décisions des autres procureurs", mais "je suis scandalisé par votre décision, défendue avec désinvolture sous prétexte de compassion", écrit Robert Mueller dans cette lettre datée d’hier et disponible sur le site internet de la police fédérale américaine.

"Votre décision de libérer Megrahi est inexplicable et porte tort à la justice", poursuit M. Mueller, qui rappelle avoir été le "ministre adjoint de la Justice (américain) responsable de l’enquête et de l’inculpation de Megrahi en 1991". Sa libération "récompense un terroriste" et "se moque de la douleur des familles qui ont perdu leurs proches le 21 décembre 1988" dans l’explosion d’un Boeing 747 de la compagnie américaine Pan Am au-dessus de Lockerbie, en Ecosse. 270 personnes avaient péri, en majorité américaines. "Je me demande : où est la justice ?", conclut-il.

Megrahi avait été condamné en 2001 à la prison à vie avec une peine de sûreté de 27 ans par des juges écossais à l’issue d’un procès qui s’était tenu aux Pays-Bas, en terrain neutre. La sentence avait été confirmée en appel en 2002. En phase terminale d’un cancer de la prostate, l’homme, qui a toujours clamé son innocence, a rejoint jeudi la Libye après avoir été libéré pour raisons médicales par le ministre écossais de la Justice.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :