mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Les accords de défense seront renégociés d’ici décembre

Les accords de défense seront renégociés d’ici décembre

RFI

jeudi 27 août 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le président français Nicolas Sarkozy a promis mercredi que la renégociation des accords de défense liant la France aux pays africains serait achevée fin 2009 et a confirmé son souhait d’une « rénovation profonde » des relations entre Paris et le continent.

Jusqu’au discours de Nicolas Sarkozy prononcé mercredi lors de la conférence des ambassadeurs, aucune date butoir n’avait été annoncée au sujet de la renégociation des accords de défense avec plusieurs Etats africains. Le président de la République assure désormais que tout sera réglé d’ici la fin de l’année.

Après les accords « rénovés » signés en mars et en mai dernier, d’abord avec le Togo, puis avec le Cameroun, il y a encore six accords de défense à renégocier avec le Gabon, la Centrafrique, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, les Comores et Djibouti.

Dans son discours du Cap en Afrique du Sud, le 28 février 2008, Nicolas Sarkozy avait annoncé sa volonté de refonder les relations de défense entre la France et ses anciennes colonies. Cette refondation passe notament par l’annulation des anciens accords et de leurs clauses secrètes, qui garantissaient l’intervention de la France au cas où le pouvoir en place se trouverait menacé.

Les futurs accords seront présentés devant le Parlement

Les futurs accords seront présentés collectivement devant le Parlement français. Le président Nicolas Sarkozy rappelle aussi que la France n’a plus vocation à être le gendarme de l’Afrique, mais souligne que Paris s’engage à fournir un appui à la création de forces africaines capables d’assurer collectivement la sécurité du continent.

Cette réorganisaiton de la présence millitaire française en Afrique devrait donner lieu, à l’avenir, à la fermeture de plusieurs bases. Après la dissolution du 43e BIMA d’Abidjan au mois de juin, l’armée française ne devrait conserver qu’une seule base permanente sur l’Atlantique, Dakar ou Libreville.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :