lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > La France perd un 31e soldat en Afghanistan

La France perd un 31e soldat en Afghanistan

Sophie Louet, Reuters

dimanche 6 septembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Un soldat français blessé vendredi dernier en Afghanistan dans une attaque à l’explosif est décédé ce dimanche des suites de ses blessures à l’hôpital américain de Ramstein, en Allemagne, annonce le ministère de la Défense.

Ce décès porte à 31 le nombre de soldats français tombés sur le sol afghan depuis 2001.

Dans un communiqué, la présidence de la République précise qu’il s’agit du caporal-chef Thomas Rousselle.

La victime appartenait au 3e régiment d’infanterie de marine de Vannes (Morbihan), comme son camarade de 24 ans décédé dans les mêmes circonstances vendredi dernier. Cette unité avait déjà perdu un soldat lors d’un accrochage le 1er août dernier.

Huit autres soldats, tous issus du régiment de Vannes, ont été blessés, dont trois grièvement, lors de l’attaque à l’explosif visant un véhicule blindé de l’armée française, vendredi dernier.

L’attaque s’est produite au nord de Kaboul, entre les bases de Nijrab et Bagram.

La France a déployé 2.900 militaires en Afghanistan.

Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, a jugé dimanche sur RTL que le retrait des forces de la coalition occidentale d’Afghanistan conduirait à "un chaos absolu" et au "retour des taliban".

"Que se passerait-il si la communauté internationale partait ? Ce serait le glas des efforts humains, de sang, financiers, militaires pour reconstruire l’Afghanistan", a-t-il estimé.

"Avant de proposer ou souhaiter le départ des soldats, il faut se poser ces questions, c’est notre propre sécurité qui est en jeu. Il se joue en partie la stabilité du monde compte tenu du positionnement stratégique de l’Afghanistan", a-t-il souligné.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :