dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Irak : 18 réseaux "terroristes" démantelés

Irak : 18 réseaux "terroristes" démantelés

Belga

lundi 7 septembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Les services antiterroristes irakiens ont affirmé dimanche avoir démantelé dix-huit réseaux d’insurgés en août et arrêté 66 personnes, dont des membres d’Al-Qaïda.

"Les forces antiterroristes ont réussi au mois d’août à démanteler 18 réseaux terroristes à travers l’Irak", a affirmé un haut responsable des unités spéciales, dont l’identité n’a pas été dévoilée, lors d’une conférence de presse à Bagdad.

"Nous avons réussi à arrêter 66 terroristes, dont des Arabes de différentes nationalités à Bagdad, Mossoul et Diyala", a ajouté le responsable. La ville de Mossoul (nord) et la province de Diyala (nord-est) restent des foyers de l’insurrection.

Ces personnes seraient membres de l’Etat islamique d’Irak, la branche irakienne d’Al-Qaïda, du parti Baas interdit de l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein, et des Naqchanbadia, un groupe armé d’idéologie soufie présent dans le nord du pays.

Ces arrestations ont toutefois eu lieu avant les attentats du 19 août et ne sont pas liées à ces attaques dévastatrices contre les ministères des Affaires étrangères et des Finances à Bagdad qui ont fait près de 100 morts et plus de 600 blessés.

L’officier des unités spéciales a par ailleurs affirmé qu’elles avaient réussi à frapper les circuits de financement de ces groupes, dont certains selon lui sont liés aux pays voisins de l’Irak, en allusion à la Syrie.

L’Irak a envoyé des renforts de soldats et de policiers irakiens à la frontière syrienne pour faire cesser les infiltrations d’insurgés en Irak, a indiqué samedi le chef de la police de la province d’Anbar (ouest).

Ce déploiement intervient après les accusations irakiennes contre Damas, soupçonnée d’abriter les commanditaires de deux attentats du 19 août à Bagdad.

Une crise diplomatique a éclaté entre l’Irak et la Syrie après ces attentats et les deux pays ont tour à tour rappelé leur ambassadeurs.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :