lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > La Défense réalise « un effort considérable de réforme » selon Hervé (...)

La Défense réalise « un effort considérable de réforme » selon Hervé Morin

Ministère de la Défense

lundi 7 septembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Dans une interview parue dans l’édition du lundi 7 du journal « Les Echos », le ministre de la Défense revient sur les grands sujets qui animent son ministère. Parmi ces derniers, la modernisation en premier lieu. Fort d’un bilan déjà très concret dans la conduite de la réforme, le ministre ne cache pas son optimisme face à la capacité du ministère à évoluer rapidement.

Si « la défense n’a jamais bénéficié d’un budget aussi élevé », celui-ci est « la juste contrepartie d’un effort considérable de réforme ». L’aptitude au changement des armées représente donc, pour le ministre, la meilleure protection possible contre les conséquences de la crise. Car si la Défense dépensera 18 milliards d’euros cette année, elle en économisera aussi beaucoup en 2009 et à l’avenir. Dans « les systèmes d’information par exemple, qui absorbent la bagatelle de 3,5 milliards d’euros chaque année », explique Hervé Morin. Ensuite, « la trajectoire des 8 500 suppressions de postes par an est respectée », poursuit le ministre. Un plan de rationalisation qui prévoit « une masse salariale inférieure en 2012 à celle de 2007, permettant ainsi de dégager, en dépit du coût des restructurations, 4 milliards de plus pour l’équipement ».

Par ailleurs, Hervé Morin relève que l’argent dépensé profite à l’économie nationale. Le volet défense du plan de relance aura ainsi vu « la commande d’un troisième navire de projection et de commandement à STX-Chantiers de l’Atlantique », occasionnant de l’activité pour « 1 000 personnes ». De même avec Panhard, chez qui « 70 emplois ont été créés » suite aux commandes militaires. « Et nous avons purement et simplement sauvé des PME qui, en disparaissant, nous auraient fait perdre des compétences et des technologies souvent uniques », souligne le ministre.

S’agissant de la carte militaire, Hervé Morin précise que « 90% du personnel des sites fermés ont été reclassés », en même temps que pour les sites, « les premiers projets de reconversion apparaissent ». A l’origine de ces changements sans douleur, « la carte de la concertation », que la Défense a su jouer avec les territoires touchés par des départs d’unité.

Enfin le journal économique revient sur la situation sur théâtre afghan. Pour le ministre de la défense, s’ « il est difficile d’appréhender que notre sécurité se joue aussi à 8 000 kilomètre de nos frontières », l’enjeu est néanmoins clair : « Si nous quittons l’Afghanistan, c’est à coup sûr le chaos, le retour des talibans au pouvoir et c’est faire de l’Afghanistan un terreau du terrorisme ».

Lire l’entretien du ministre de la Défense


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :