mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Washington affirme avoir vendu 10 fois plus d’armes que la Russie (...)

Washington affirme avoir vendu 10 fois plus d’armes que la Russie (médias)

RIA Novosti

mardi 8 septembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

D’après les données du Congrès américain, en 2008 la Russie s’est classée troisième pour les exportations d’armes : elle en a vendu pour 3,5 milliards de dollars contre 10,8 milliards de dollars en 2007, lit-on mardi dans les journaux russes.

Les experts américains estiment que l’exportation d’armes russes diminue voilà depuis bientôt deux ans. En 2007, le montant des contrats conclus sur la livraison d’armes s’est réduit, par rapport à l’année précédente, en passant de 14,3 à 10,8 milliards de dollars. Les Etats-Unis ont évalué leurs recettes provenant de l’exportation d’armes à 37,8 milliards de dollars, soit 50% de plus qu’en 2007.

Pour ce qui est des recettes provenant de la vente d’armes, la Russie a cédé sa deuxième place à l’Italie. Les experts russes démentent ces estimations. Les données officielles du Service fédéral russe pour la coopération militaire diffèrent radicalement des chiffres américains. Selon les données du gouvernement, en 2008, la vente d’armes a rapporté à la Russie 8,35 milliards de dollars, c’est-à-dire, un accroissement de 8%. D’après les mêmes données, en 2007, le complexe militaro-industriel russe a gagné 7,4 milliards de dollars.

Le Centre d’analyse des stratégies et des technologies (CAST) a cité ses propres estimations des exportations d’armes russes pour 2008 : 6,58 milliards de dollars. "Les chiffres du rapport présenté au congrès divergent constamment, non seulement en ce qui concerne la Russie, mais aussi la Grande-Bretagne et la France. D’autant plus que les données pour une année sont souvent reconsidérées dans la nouvelle période qui suit, ce qui les met en doute", a indique l’expert du CAST Dmitri Vassiliev.

En ce moment, une base objective de données sur l’exportation d’armes n’existe pas. "Même les données de l’Institut international de recherches pour la paix de Stockholm (SIPRI) reposent sur la méthode adoptée en 1980, c’est pourquoi les experts se fondent sur les rapports nationaux", estime Dmitri Vassiliev.

"Le rapport du Congrès américain est denué de toute objectivité, affirme le chef du CAST Rouslan Poukhov.Celui-ci est rédigé en se fondant sur les renseignements des services secrets. Or, nous n’avons pas oublié comment, à la veille de la guerre contre l’Irak, le Secrétaire d’Etat américain Colin Powell avait brandi un rapport des services secrets sur les armes chimiques et biologiques détenus par Saddam Hussein et quelle en était la réalité. A mon avis, ce rapport poursuit également un objectif, strictement de politique intérieure". "Manifestement, le lobby militaro-industriel veut se présenter sous un jour favorable au congrès, admet l’expert militaire Viktor Baranets. D’autant plus que la répartition du budget militaire-2010 vient de commencer".

Ce texte tiré de la presse russe n’engage pas la responsabilité de RIA Novosti.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :