lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > "Il est tout à fait possible qu’il y ait eu des vols" de la CIA en (...)

"Il est tout à fait possible qu’il y ait eu des vols" de la CIA en France, selon le Quai d’Orsay

Le Monde, avec AFP

vendredi 2 décembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Il est tout à fait possible qu’il y ait eu des vols", a déclaré vendredi le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Jean-Baptiste Mattéi. Ce dernier fait référence aux affirmations du quotidien Le Figaro, sur les escales en France d’avions affrétés par la CIA pour le transport de prisonniers islamistes.

"Il y a chaque jour des centaines d’avions qui décollent de France. Quant aux conclusions à en tirer, c’est tout autre chose", a-t-il dit. "Nous avons pris note des indications de presse concernant ces deux vols [...] qui auraient été affrétés par la CIA. Nous sommes en train de vérifier ces informations avec les services concernés, principalement les services de l’aviation civile", a-t-il ajouté. "La question est de savoir ce que transportaient ces avions", a encore dit le porte-parole du Quai d’Orsay.

"ON ATTEND DES EXPLICATIONS"

Il a rappelé que le chef de la diplomatie britannique, Jack Straw, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union européenne, avait demandé, au nom de l’UE, des explications sur ces vols en Europe, dans une lettre adressée à son homologue américaine Condoleezza Rice. "On attend des autorités américaines qu’elles nous donnent des explications de façon générale sur cette affaire des survols. Mme Rice a indiqué qu’elle le ferait lors de sa visite en Europe la semaine prochaine", a dit M. Mattéi. La secrétaire d’Etat américaine, effectue à partir de lundi 5 décembre, une tournée de cinq jours en Europe qui la conduira successivement en Allemagne, en Roumanie, en Ukraine et en Belgique. Les Etats-Unis ont promis mercredi de donner une réponse "opportune" et "directe" aux Européens

Selon Le Figaro, un biréacteur Learjet a décollé de Keflavik, en Islande, à destination de l’aéroport de Brest-Guipavas (ouest), d’où il serait reparti pour la Turquie, le 31 mars 2002. Le second vol est arrivé le 20 juillet 2005 à l’aéroport de Paris-Le Bourget en provenance d’Oslo, rapporte Le Figaro, citant l’hebdomadaire norvégien Ny Tid. Il s’agissait d’un Gulfstream III.

Les informations selon lesquelles la CIA convoyait par avion des terroristes présumés dans des pays où ils risqueraient d’être torturés, tels que l’Egypte, la Jordanie, le Maroc ou la Syrie, après avoir survolé ou fait escale dans des aéroports européens, ont été révélées en février par la presse américaine et européenne. La CIA est par ailleurs sur la sellette en raison de l’existence supposée de camps de détention secrets en Europe de l’Est.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :