lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Fermeture de Bierset : la méthode choque les militaires

Fermeture de Bierset : la méthode choque les militaires

F.Louis, RTBF.be

lundi 14 septembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Les rumeurs allaient bon train ces derniers temps. La base aérienne de Bierset va bel et bien fermer. Le ministre de la Défense Pieter De Crem l’a confirmé ce dimanche. Les 28 Agusta qui s’y trouvent vont être transférés à Beauvechain.

Actuellement, 750 militaires sont stationnés à Bierset. Cela fait déjà quelques années que la nouvelle est dans l’air, mais jamais officiellement confirmée. Mais ce dimanche midi à l’émission De Zevende Dag de la VRT, le ministre de la défense Pieter De Crem n’a pas utilisé le conditionnel pour annoncer le transfert des 28 hélicoptères Agusta actuellement basés à Bierset vers la base de Beauvechin.

Or la moitié des quelque 750 militaires employés à Bierset sont directement ou indirectement employés par les hélicoptères. Leur sort à eux paraît donc scellé. Ils quitteront Liège.

Quant à l’autre moitié des militaires, il fait de moins en moins de doute que le département de la Défense a l’intention de les dispatcher dans d’autres bases belges, pour fermer complètement Bierset.

A la télévision plutôt qu’en visite sur place En visite à Bierset la semaine passée, Pieter De Crem s’était gardé de d’annoncer la nouvelle. Il le fait un dimanche midi dans un média flamand.

Voilà qui a été modérément apprécié par les militaires de Bierset comme le souligne Patrick Descy, de la CGSP : "On nous parle de cette fermeture depuis de nombreuses années et on s’attendait à des révélations pour le 13 octobre. Ce qui est choquant, c’est la manière dont le personnel apprend la nouvelle sans la moindre concertation sociale. On se moque éperdument du personnel ! "

Outre le souci de faire des économies, la Défense laisse entendre que le développement de l’aéroport civil de Liège laisse de moins de moins de marge de manoeuvre aux militaires, qui ne se sentent plus du tout chez eux à Bierset. Quoi qu’il en soit, c’est une très mauvaise nouvelle pour la région liégeoise, qui s’apprête à perdre 750 emplois.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :