jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Trois hommes arrêtés dans une enquête sur un projet d’attentat à (...)

Trois hommes arrêtés dans une enquête sur un projet d’attentat à New-York

Le Monde, avec AFP et Reuters

dimanche 20 septembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Trois hommes d’origine afghane ont été arrêtés aux États-Unis pour avoir fait de fausses déclarations à des agents du FBI dans le cadre d’une enquête sur un projet d’attentat présumé à New-York. Najibullah Zazi, un chauffeur de bus de 24 ans, et son père Mohammed, 53 ans, ont été arrêtés samedi soir dans le Colorado, dans l’ouest des États-Unis. Un troisième homme, Ahmad Wais Afzali, 37 ans, a été arrêté plus tard à New-York. "Chacune de ces personnes ont fait l’objet d’une plainte pour avoir sciemment et délibérément fait de fausses déclarations au FBI dans une affaire liée au terrorisme international et national", indique le département de la justice américain.

Najibullah Zazi, qui réside légalement et de manière permanente aux Etats-Unis de même que Mohammed Zazi, naturalisé américain, doivent être présenté lundi devant une cour fédérale du Colorado. Le même jour, Afzali, qui est également un résident permanent, doit se présenter devant une cour fédérale de New-York. En cas d’inculpation ils risquent tous une peine de huit ans de prison.

"JE N’AI RIEN À CACHER"

Chauffeur de navettes à l’aéroport de Denver, Najibullah Zazi, a été arrêté après trois jours d’interrogatoire. Selon plusieurs médias américains, le jeune homme avait reconnu être lié à Al-Qaida. Il aurait également avoué avoir reçu un entrainement au combat dans un centre de l’organisation terroriste au Pakistan. Au quatrième jour d’interrogatoire, il avait décidé de ne plus collaborer et de faire appel à un avocat.

Samedi, dans un entretien avec le Denver Post, il précisait : "Je n’ai rien à cacher. Ce sont des rumeurs des médias qui rapportent ce qu’ils veulent. Ils ont raconté n’importe quoi". Selon la chaîne ABC, le FBI aurait trouvé dans l’ordinateur de Zazi la preuve qu’il se renseignait sur les stades de New-York et sur les sites occupés pendant la "fashion week", la semaine de la mode. D’après l’agence Associated Press (AP) l’ordinateur contenait également des notes sur la fabrication d’explosifs et de détonateurs. Au cours des interrogatoires menés par le FBI, Zazi a déclaré ne jamais avoir vu ces notes.

Selon une source proches des services de renseignements américains, citée par l’AP, Najibullah Zazi serait pourtant en lien direct avec des membres d’Al-Qaida et devait jouer un rôle prépondérant dans ce projet présumé d’attentat. Mais pour l’avocat du jeune homme, il ne s’agit que de "rumeurs".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :