dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La visite de Mme Rice en Europe marquée par les activités controversées de (...)

La visite de Mme Rice en Europe marquée par les activités controversées de la CIA

Le Monde, avec AFP et Reuters

mardi 6 décembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le chef de la diplomatie américaine, Condoleezza Rice, débute, mardi 6 décembre à Berlin, une tournée européenne, qui doit la conduire aussi en Roumanie, en Ukraine et à une réunion de l’OTAN à Bruxelles, dans un contexte d’accusations sur les activités controversées de la CIA en Europe.

Mme Rice va rencontrer pour la première fois la nouvelle chancelière allemande, Angela Merkel, qui souhaite une relation "étroite et franche avec les Etats-Unis". Mme Rice s’entretiendra aussi sur place avec le ministre des affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, qu’elle a reçu la semaine dernière à Washington.

La secrétaire d’Etat américaine a indiqué que ses déclarations lors de sa tournée européenne fourniraient "la base" de sa réponse à la lettre que lui a adressée son homologue britannique, Jack Straw, au nom de la présidence tournante de l’Union européenne (UE), concernant la controverse provoquée par les activités secrètes de la CIA sur le vieux continent.

MISE EN GARDE

Avant son départ de Washington, Mme Rice a lancé une mise en garde voilée aux Européens. "Il appartient à ces gouvernements et à leurs citoyens de décider s’ils veulent œuvrer avec nous pour empêcher des actes de terrorisme contre leur propres pays ainsi que d’autres nations, et de décider des informations sensibles à mettre dans le domaine public", a-t-elle déclaré.

Sans mentionner les vols secrets de la CIA et les interrogatoires de suspects de terrorisme dans des prisons clandestines, Mme Rice a ajouté : "Avant la prochaine attaque, nous devrions tous considérer les choix difficiles auxquels les gouvernements démocratiques sont confrontés."

L’Afghanistan, les Balkans, le Moyen-Orient, mais aussi les relations entre les Etats-Unis et l’Union européenne sont à l’ordre du jour des entretiens à Berlin.

Dans l’avion qui l’emmenait de Washington à Berlin, Mme Rice a laissé percer une certaine amertume envers certains pays européens qui devraient, selon elle, montrer davantage de compréhension. "Les Etats-Unis sont un pays ami de la plupart de ces pays et dans tous les cas concernés, nous sommes alliés pas seulement dans la guerre contre le terrorisme mais parfois depuis la guerre froide et même avant", a-t-elle déclaré à des journalistes.

Des prisons de la CIA en Europe fermées en novembre ?

Des centres de détention secrets de la CIA ont été fermés en novembre en Europe lorsque leur existence a été évoquée par la presse, a rapporté lundi la chaîne de télévision américaine ABC, citant des sources proches de l’agence de renseignement. Onze membres présumés d’Al-Qaida détenus en Europe de l’Est ont alors été transférés "sur un site de la CIA quelque part en Afrique du Nord", poursuit-elle, précisant que la centrale s’est refusée à tout commentaire.

Les onze, parmi lesquels figurent huit hauts dirigeants de l’organisation islamiste, auraient d’abord été détenus sur une ancienne base soviétique, dans un pays non identifié, puis déplacés vers un deuxième pays. Une base a été identifiée de source polonaise comme le site d’une prison secrète de la CIA, selon ABC. Le mouvement de défense des droits de l’homme Human Rights Watch estime que la Pologne et la Roumanie ont probablement abrité de telles prisons, ce que nient Varsovie et Bucarest. - (Avec Reuters)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :