vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Internet : Paris satisfait du nouveau statut de l’Icann

Internet : Paris satisfait du nouveau statut de l’Icann

Nouvelobs.com, avec AFP

vendredi 2 octobre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Bernard Kouchner et Nathalie Kosciusko-Morizet se félicitent des "réels progrès" que représente la nouvelle règlementation du gestionnaire du net.

Pour la France, le nouveau de l’Icann, l’organisme californien qui tient les clés de l’Internet en gérant notamment les noms de domaine, constitue de "réels progrès", ont estimé, vendredi 2 octobre, Bernard Kouchner et Nathalie Kosciusko-Morizet dans un communiqué.

La France "a toujours soutenu que la responsabilité de garantir (la) sécurité et (la) stabilité (du réseau internet) ne pouvait échoir à un seul gouvernement ou à une seule organisation privée. C’est pourquoi elle appelle depuis plusieurs années à une prise en compte des intérêts et des recommandations des gouvernements du monde entier dans la gestion de cette infrastructure vitale".

Une réforme du statut de l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a mis fin, mercredi 30 septembre, à la tutelle jusqu’à présent exclusive du gouvernement américain sur cet organisme. Les pays autres que les Etats-Unis pourront donc désormais peser en intégrant les commissions d’examen de l’Icann.

De nouveaux acteurs

Pour le ministre français des Affaires étrangères et la secrétaire d’Etat au Développement de l’Economie numérique, le processus de réforme est également l’occasion d’intégrer autour de la table de l’Icann de nouveaux acteurs comme des ONG ou des universités. Par ailleurs, "en coordination avec ses partenaires européens", la France se déclare "prête à contribuer à la facilitation de ce processus".

Elle devrait être plutôt bien suivie par l’Europe. Le jour même de la signature du nouveau statut, mercredi 30 septembre, la commissaire européenne chargée de la société de l’information et des médias voyait elle aussi dans le nouvel Icann matière à se réjouir. "Il devrait désormais, en théorie, devenir plus indépendant et plus démocratique", avait déclaré Viviane Reding.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :