jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Hervé Morin revient sur les réformes de 2009 et fixe le cap pour (...)

Hervé Morin revient sur les réformes de 2009 et fixe le cap pour 2010

Ministère de la Défense

mardi 6 octobre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le bilan de la mise en œuvre des réformes pour l’année 2009 était au programme du comité exécutif (COMEX) réuni hier, lundi 5 octobre, par le ministre de la Défense en comité. Au total, 330 millions d’euros ont été économisés et réinvestis dans l’équipement des forces et l’amélioration du personnel.

Prenant exemple sur la reconversion d’anciennes emprises militaires en internat d’excellence à Sourdun (Seine-et-Marne) et en logements étudiants à Arras (Pas-de-Calais), Hervé Morin a constaté que « la première vague des restructurations [s’était] déroulée conformément aux prévisions et en parfaite coopération avec les collectivités locales ».

Concernant le regroupement des administrations centrales sur le site de Balard, dans le 15ème arrondissement de Paris, le ministre a souligné que des étapes importantes ont été franchies : validation du projet de partenariat public-privé, obtention du permis de démolir et choix des candidats pour la compétition architecturale .

En 2010 l’interarmisation va se poursuivre « avec la création du service du commissariat des armées, des structures interarmées de la maintenance du matériel terrestre (1er janvier) puis du commandement interarmées du soutien (COMIAS) et du service interarmées des munitions (le 1er juillet) », note le ministère de la Défense. En 2009, l’Agence de reconversion de la Défense et les Centres d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) ont déjà été mis en place.

Hervé Morin a rappelé « la nécessité de maintenir le rythme rapide des réformes ». Sept bases de défense dites « pilotes » supplémentaires seront ainsi créées au 1er janvier 2010, portant leur nombre à 18 BdD expérimentales.

Lancé en mars 2008, le COMEX est un organisme d’aide à la décision et d’arbitrage qui réunit, autour du ministre de la Défense, le chef d’état-major des armées, le Directeur général pour l’armement et le Secrétaire général pour l’administration. Le Contrôleur général des armées et d’autres responsables du ministère peuvent être conviés en fonction de l’ordre du jour.

J.Fouineau


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :