jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La vente d’un porte-hélicoptère à la Russie étudiée par (...)

La vente d’un porte-hélicoptère à la Russie étudiée par l’Elysée

Marie Jégo, le Monde

mardi 6 octobre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Nicolas Sarkozy devrait décider prochainement de donner ou non son feu vert à des négociations pour la livraison d’un porte-hélicoptère de classe Mistral (coût estimé 500 millions d’euros), indique le quotidien Les Echos du 6 octobre. En visite à Moscou le 1er octobre, le ministre de la défense Hervé Morin a invité son homologue russe, Anatoli Serdioukov, à venir à Paris en décembre pour négocier. "J’espère que vous pourrez acheter ce merveilleux navire", a déclaré pour sa part le ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, qui était du voyage. C’est la première fois que la Russie envisage un achat à un pays de l’OTAN. Un feu vert de l’Elysée pourrait fâcher les voisins de la Russie en Mer Noire, notamment la Géorgie et l’Ukraine. "Un Mistral permettra d’accroître considérablement la combativité et la capacité de manoeuvres de la marine russe. Lors des événements d’août 2008 (la guerre entre la Russie et la Géorgie), ce bâtiment aurait permis à la flotte de la mer Noire d’accomplir sa mission en 40 minutes au lieu de 26 heures", a déclaré récemment le commandant en chef de la marine, l’amiral Vladimir Vyssotski.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :