jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Impact des éoliennes sur les radars militaires

Impact des éoliennes sur les radars militaires

Armée de l’Air, Ministère de la Défense

mercredi 7 octobre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Du 12 au 16 octobre 2009, la zone de défense nord et l’équipe spécialisée (EETIS) « détection » de Cinq-Mars-la-Pile organiseront une campagne de mesures dans la région d’Orléans. L’objectif : mieux quantifier l’impact des éoliennes sur les radars militaires et compléter les mesures réalisées précédemment par le centre d’expériences aériennes militaires (CEAM). Dans la zone, de nombreux parcs éoliens y ont été construits avant 2005.

Pour réaliser ces mesures, le centre de détection et de contrôle mobile de Metz déploiera un radar tactique de type ANGD sur l’aérodrome privé de Vove-Vibon, entouré de nombreux parcs éoliens et situé à 25 kilomètres d’Orléans. Un Alphajet de Tours, un Grob 120 de Cognac et un appareil d’aéroclub de la section aérienne de réserve d’Orléans, effectueront chacun deux vols spécifiques selon des tracés déterminés par les spécialistes radar de l’EETIS Détection.

En 2005, après la remise d’un rapport de l’agence nationale des fréquences et des études menées par le CEAM, l’armée de l’air avait appliqué des mesures de restriction d’implantation des éoliennes autour de ses radars. Ces dispositions avaient été reprises en mars 2008 dans une circulaire interministérielle relative aux perturbations engendrées par les aérogénérateurs sur les radars. Des zones d’exclusion (jusqu’à 20 km) et de coordination (jusqu’à 30 km) avaient ainsi été déterminées autour des radars Défense.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :