lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > EADS et Thales, concurrents au rachat des satellites militaires français (...)

EADS et Thales, concurrents au rachat des satellites militaires français Syracuse

Matthieu Maury, Usinenouvelle.com

lundi 12 octobre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Nouvelle bataille entre EADS et Thales. Via Astrium et Thales Alenia Space, les deux groupes d’aéronautique et de défense sont candidats au rachat des satellites de télécommunications militaires français Syracuse. Opération prévue dans le projet de loi de finance 2010 et pour laquelle le ministère de la Défense (la DGA) s’apprête à lancer un appel d’offres. Elle pourrait rapporter à l’Etat près de 400 millions d’euros, selon Les Echos. L’armée française céderait l’usufruit des deux satellites opérationnels du système Syracuse (III) pour louer des capacités de communication en fonction de ses besoins.

La publication, en fin de semaine dernière, du compte-rendu de la commission des affaires économiques (du 29 septembre) de l’Assemblée Nationale a révélé les intentions d’EADS, exprimées par son président exécutif. « A l’instar de ce que nous faisons déjà avec l’armée britannique, nous souhaitons apporter à nos forces un service de télécommunications, tout en étant propriétaires des satellites », a notamment déclaré aux députés Louis Gallois. En effet, Astrium fournit des communications sécurisées à l’armée britannique avec ses satellites Skynet.

De son côté, la coentreprise entre Thales (67 %) et Alenia du groupe italien Finmeccanica (33 %), numéro 2 européen de l’Espace derrière Astrium, a également confirmé sa candidature. La société sœur de Thales Alenia Space, Telespazio (à 67 % Finmeccanica, 33 % Thales) fournit des télécommunications à l’armée italienne, via les satellites Sicral.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :