samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Des "drones israéliens" détruits au Liban

Des "drones israéliens" détruits au Liban

AFP

dimanche 18 octobre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Trois "engins d’espionnage israéliens" ont été détruits au Liban dans une zone frontalière avec Israël, dont deux par l’armée israélienne, a indiqué une source militaire libanaise. "Une explosion s’est produite avant minuit la nuit dernière dans une zone sauvage accidentée dans (le secteur) frontalier de Houla, puis une seconde explosion s’est produite ce matin au même endroit", a dit la source.

Il "est apparu que les deux détonations avaient été provoquées par Israël qui a fait exploser deux engins d’espionnage qu’elle avait installés dans le secteur il y a visiblement longtemps", a indiqué la source militaire libanaise. Israël "craignait pour une raison ou une autre qu’ils ne soient découverts et a procédé à leur destruction en les faisant exploser à distance", a-t-elle souligné.

Selon elle, l’armée libanaise, qui s’est déployée en force la nuit dernière dans la région, "a repéré un troisième engin et l’a fait exploser dimanche matin". Une source des services de sécurité dans le sud du Liban a indiqué que les engins détruits servaient "aux écoutes et à la surveillance des communications de la résistance", faisant référence au Hezbollah.

La porte-parole de la force de l’ONU (Finul), Yasmina Bouziane a pour sa part affirmé "ne pas avoir d’informations précises sur ce qui s’était passé", indiquant que la Finul s’était déployée dans la région.

D’autre part, la source militaire a indiqué que les batteries antiaériennes de l’armée avaient tiré en direction d’un "avion de reconnaissance israélien de type MK qui avait violé l’espace aérien libanais survolant la région de Bint Jbeil dans le sud" du Liban. "L’armée a tiré car l’avion se trouvait à portée de ses batteries", a-t-elle ajouté. Le Liban se plaint régulièrement de violations de son espace aérien par l’aviation israélienne.


Liban-Engins espions : Tsahal dément

L’armée israélienne n’a pas placé des engins espions explosifs au sud-Liban, affirment des sources proches des forces de défense d’Israël citées dimanche par le Jerusalem Post. Le Hezbollah avait précédemment affirmé que des explosions survenues dimanche étaient le fait d’engins d’espionnage cachés par Israël et détruits à distance pour ne pas être découverts. (JDD.fr)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :