lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : l’ombre de la Pologne flotte sur le projet, Moscou veut des (...)

ABM : l’ombre de la Pologne flotte sur le projet, Moscou veut des consultations

RIA Novosti

jeudi 22 octobre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie souhaite entamer avec Washington une évaluation minutieuse du nouveau bouclier antimissile américain (ABM) en Europe, et ne considère pas comme une fatalité le déploiement d’éléments de ce dernier en Pologne, a déclaré jeudi le porte-parole de la diplomatie russe, Andreï Nesterenko.

Cette déclaration intervient après que le premier ministre polonais Donald Tusk a déclaré que Varsovie était prêt à participer au bouclier antimissile global promu par les Etats-Unis, en hébergeant sur le territoire polonais des missiles américains SM-3 d’ici 2011.

"Les Etats-Unis projettent d’aborder le déploiement graduel en Europe d’éléments d’un système antimissile qui sera adapté aux menaces balistiques réelles. Le déploiement de navires équipés d’intercepteurs SM-3 en Méditerranée d’ici 2011 pour protéger le sud de l’Europe contre les missiles à portée moyenne et de moindre portée pourrait constituer la première étape (de leurs projets)", a-t-il indiqué.

"Ce n’est à la deuxième étape, en 2015, qu’il est prévu de déployer des SM-3 basés au sol. Avant 2020, les Américains chercheront à rendre leurs missiles capables d’intercepter des missiles stratégiques. Nous n’estimons pas que le passage d’une étape à l’autre soit prédéterminé", a poursuivi le diplomate lors d’un point de presse à Moscou.

Moscou a toujours fait savoir son opposition à la présence d’éléments du projet précédent d’ABM en Europe orientale (Pologne et République tchèque), projet auquel le président Obama a récemment renoncé au profit d’une version modernisée du bouclier.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :