lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Rencontre avec un combattant d’Al-Qaïda

Rencontre avec un combattant d’Al-Qaïda

France 24

mardi 3 novembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Correspondante de FRANCE 24 au Pakistan, Anne-Isabelle Tollet s’est rendue dans les zones tribales situées à la frontière pakistano-afghane, où elle a rencontré un homme qui dit appartenir à la nébuleuse d’Oussama Ben Laden. Un reportage exclusif.

Il a fallu un mois de tractations quotidiennes pour obtenir cette interview, jusqu’à ce que ma demande finisse par arriver aux oreilles d’une source basée dans la zone tribale de Khyber (nord-ouest du pays). Cet intermédiaire connaissait des militants d’Al-Qaïda basés dans la région. Il leur a transmis ma demande, tout en évitant soigneusement de leur dire que cette interview allait être menée par une femme…

Nous partons pour les zones tribales le 1er novembre. Nous sommes quatre dans la voiture : trois hommes, et moi-même, vêtue d’une burqa que j’ai enfilée à Peshawar, pour ne pas attirer l’attention. Ici, les étrangers ne sont pas les bienvenus... À Khyber, nous pénétrons dans une zone de non-droit aux mains des insurgés. La veille, dans ce secteur, un homme a été kidnappé puis assassiné. Ce jour-là, une école pour fille explosera peu après notre passage. La tension est palpable dans la voiture, les hommes sont tendus, armés d’un kalachnikov.

Au milieu des montagnes, la route s’arrête. Il faut continuer à pied

Nous ne connaissons pas exactement le lieu du rendez-vous, les indications nous sont données au fur à mesure, par téléphone. Seuls au milieu des montagnes, à quelques kilomètres de la frontière afghane, nous finissons par nous arrêter. La route s’achève ici. Nous nous rapprochons… Il faut continuer à pied. L’un des hommes part devant en éclaireur, pour annoncer avant que je n’apparaisse que "le" journaliste est, en fait, “une” journaliste.

De l’autre coté de la crête, deux hommes armés au visage masqué par un chèch nous attendent… L’un, en bleu, va assurer la sécurité rapprochée de son chef sur les hauteurs, tandis que l’autre nous a à l’œil. Dans ces contrées, personne ne fait confiance aux étrangers.

Je demande à notre invité de se présenter : "Mon nom est Abdullah Ouzbec. Je reviens d’Afghanistan et je travaille pour Al-Qaïda", déclare-t-il.

Abdullah Ouzbec est un militant connu par les journalistes pakistanais comme membre du groupe "Najam Ud Din Hayuf-Group of Uzbecs". Son chef, Najam Ud Din, a été tué par un tir de drone américain au Waziristan en 2008. Les services de renseignements américains le considéraient comme un terroriste d’Al-Qaïda .

Au cours de l’entretien, Abdullah Ouzbec affirme que "Ben Laden est toujours vivant", explique qu’il retournera en Afghanistan à la fin de l’hiver pour reprendre le jihad. D’ici là, il compte prêter main forte aux Taliban du Sud-Waziristan pourchassés par l’armée pakistanaise.

Après l’entretien, chacun repart de son coté. Pour nous, le temps presse : les combattants qui nous accompagnent me disent que nous sommes repérés. Nous quittons ces montagnes, direction Peshawar. Au pas de course...

Voir la vidéo


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :