dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Ingénieur du CERN : une enquête ouverte en Suisse

Ingénieur du CERN : une enquête ouverte en Suisse

Le Matin

dimanche 8 novembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une enquête contre inconnu dans le cadre de l’affaire de l’ingénieur du CERN arrêté en France. La procédure judiciaire porte sur des soupçons de soutien à une organisation criminelle.

Cette enquête a été ouverte fin octobre, a indiqué à l’ATS Walburga Bur, porte-parole du MPC, confirmant une information de la "NZZ am Sonntag". Les investigations doivent permettre "d’établir les faits relevant du droit et la culpabilité présumée" et de réunir les moyens de preuves.

Le MPC s’appuie sur l’article 260 du code pénal, qui prévoit une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison pour une personne impliquée dans une organisation qui planifie un crime violent. Un crime commis à l’étranger mais planifié en Suisse est également punissable en Suisse.

Le physicien, âgé de 32 ans, a été inculpé en octobre à Paris pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". On lui reproche des liens présumés avec l’organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Il est soupçonné d’avoir envisagé de commettre un attentat en France.

Il travaillait depuis 2003 au Centre européen de recherche nucléaire (CERN) à Genève. Il aurait également enseigné à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :