dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > RFID : le credo du Gartner group

RFID : le credo du Gartner group

John Drake, Silicon.fr

lundi 12 décembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le cabinet d’études dit tout le bien et la confiance qu’il porte à cette technologie.

Gartner croit que l’identification par radiofréquence (identification RF, RFID en anglais) est inévitable. La firme prévoit qu’elle transformera le paysage du monde des entreprises d’une manière insoupçonnée.

Avec le temps, la réduction des coûts, l’amélioration du rendement et le développement des normes inciteront un nombre toujours grandissant d’entreprises à intégrer l’identification RF dans leurs processus, changeant ainsi les façons de faire d’ici les vingt prochaines années.

L’identification par radiofréquence est une technologie de collecte de données automatisée qui utilise les ondes radioélectriques pour le transfert de données entre un lecteur et une étiquette RFID dans le but de les identifier, de les localiser ou de les suivre.

Ainsi, l’identification RF offre de nouvelles avenues aux entreprises en leur permettant de recueillir des données qui, autrement, ne pourraient être mises au jour. Elle recèle également un fort potentiel de développement et de marketing pouvant se traduire en avantages compétitifs. Cependant, Gartner insiste pour affirmer que l’identification RF ne remplacera entièrement pas la codification à barres.

En fait, les deux méthodes coexisteront pendant un certain temps. Les utilisateurs choisiront la technologie appropriée à la situation. Par exemple, au cours des cinq à sept prochaines années, les codes à barres demeureront un choix avantageux pour la collecte liée aux processus hautement structurés comme les entrepôts de données. Les étiquettes RFID, pour leur part, sont davantage recommandées pour la collecte de données liée à des processus non structurés ou à des éléments mobiles comme le pistage d’articles dans un magasin de détail.

Contrairement à la croyance populaire, les données RFID recueillies dans le cadre d’un processus opérationnel ne peuvent pas être intégrées dans une application transactionnelle existante. L’utilisation de l’identification RF dans la gestion d’un processus requiert plutôt le développement d’une nouvelle application d’affaires. Ainsi, l’implantation d’une telle technologie ne se fait pas du jour au lendemain.

Elle nécessite une reconfiguration des processus et doit être considérée comme un projet informatique à long terme. Néanmoins, Gartner prédit que d’ici 2023, au moins une entreprise figurera au palmarès Fortune 50 grâce à son utilisation concurrentielle de l’identification RF (taux de probabilité 0.7).

Déjà, des entreprises apprécient les avantages de l’identification RF. Wal-Mart et Metro AG en sont deux exemples. Selon une récente étude de la Computing Technology Industry Association et de Frost and Sullivan, plus de la moitié des 500 entreprises nord-américaines interrogées travaillent à un projet d’identification RF - soit au stade de l’évaluation, du projet pilote, de la mise en œuvre ou de l’utilisation - ou prévoient le faire d’ici les douze prochains mois.

Parmi les secteurs d’activité prévoyant adopter l’identification RF d’ici la prochaine année, celui de l’automobile remporte la palme avec un taux de 59 % ! Il est suivi de près par les industries des biens de consommation, du transport et de la logistique qui obtiennent 58 % chacune.

Enfin, chaque secteur d’activité mettra sur pied ses propres applications spécialisées d’identification RF afin de répondre à ses besoins particuliers. Certaines applications connaîtront un succès, d’autres, un échec. Bien que les industries pourront apprendre les unes des autres, chacun des projets spécifiques contribuera au développement et à l’avancement de son secteur d’activité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :