dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le renseignement pakistanais, chasseur de primes de la CIA

Le renseignement pakistanais, chasseur de primes de la CIA

Le Monde, avec AFP

lundi 16 novembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La CIA, l’agence de renseignement américaine, verse depuis le 11-Septembre des centaines de millions de dollars aux services secrets pakistanais, notamment pour financer l’enlèvement ou l’assassinat de centaines de personnes, rapporte le Los Angeles Times.

Les fonds mis à disposition par la CIA financent à hauteur d’un tiers le budget annuel du renseignement pakistanais (ISI), a affirmé le quotidien de la côte ouest dans un article publié dimanche 15 novembre et citant des responsables américains s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

"600 À 700 PERSONNES"

Les versements ont d’abord été approuvés par l’ancien président américain George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001, puis poursuivis par son successeur Barack Obama, selon le Los Angeles Times. Selon des responsables de la CIA cités par le journal, les sommes payées sont faibles comparées à l’aide officielle américaine fournie au Pakistan, qui se chiffre en milliards de dollars.

De "600 à 700 personnes" ont été enlevées ou tuées dans le cadre de ce programme, affirme au journal un ancien responsable américain ayant travaillé avec Islamabad. "Faire disparaître toutes ces personnes a été une bonne chose et cela a permis d’économiser l’argent du contribuable", a-t-il ajouté.

L’ISI a utilisé une partie des fonds pour construire un nouveau quartier général, alors que Washington s’inquiétait du fait que l’ancien était vulnérable en cas d’attentat, selon le journal. Ce programme a néanmoins suscité des tensions au sein de l’administration américaine alors que le renseignement pakistanais est soupçonné de liens avec les talibans, souligne le Los Angeles Times.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :