dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Démissions à la tête de la défense allemande

Démissions à la tête de la défense allemande

Le Monde, avec AFP

jeudi 26 novembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le chef d’état-major allemand et un secrétaire d’Etat à la défense ont démissionné après des informations concernant la dissimulation de preuves dans l’enquête sur une frappe meurtrière en Afghanistan. "Je vais démettre à sa demande le chef d’état-major (Wolfgang Schneiderhan) de ses fonctions et le secrétaire d’Etat à la défense, Peter Wichert, assume aussi sa responsabilité", a annoncé jeudi Karl-Theodor zu Guttenberg, le ministre de la défense, devant les députés.

Le ministre a dit avoir pris cette décision après les révélations du quotidien Bild sur des dissimulations d’informations du précédent ministère de la défense à l’opinion publique et au parquet fédéral allemand qui enquête sur ce bombardement ayant fait, selon un rapport de l’OTAN, de 17 à 142 morts et blessés.

Le 4 septembre, les forces de l’OTAN en Afghanistan avaient bombardé, à la demande du colonel allemand Georg Klein, deux camions-citernes préalablement volés par les talibans près de Kunduz, dans le nord du pays. L’officier allemand avait expliqué craindre que les insurgés n’utilisent les véhicules en tant que bombes roulantes.

Cette annonce est intervenue le jour où le Bundestag devait débattre de la prolongation d’un an du très impopulaire déploiement de la Bundeswehr en Afghanistan, sans prendre de décision. En outre, le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, était à Berlin jeudi et devait notamment rencontrer la chancelière Angela Merkel.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :