jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > La CIA autorisée à étendre l’utilisation des drones au Pakistan (...)

La CIA autorisée à étendre l’utilisation des drones au Pakistan (presse)

AFP

vendredi 4 décembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La Maison Blanche a autorisé la CIA à étendre l’utilisation des avions sans pilote (drones) au Pakistan pour rechercher et frapper les talibans et les membres d’Al-Qaïda, a rapporté le New York Times vendredi.

Cette autorisation a été donnée cette semaine, coïncidant avec l’annonce mardi par le président Barack Obama de l’envoi de 30.000 soldats américains en renforts en Afghanistan, ajoute le quotidien qui cite des sources non identifiées.

Les responsables américains sont aussi en train de parler avec leurs homologues pakistanais de recourir à des drones pour des frappes aériennes au Balouchistan (Pakistan), région à la frontière de l’Afghanistan et de l’Iran et où se cacheraient les dirigeants talibans, selon le quotidien.

Des analystes, des agents de services de renseignement et des responsables étrangers ont rapporté que les combattants talibans utilisaient le Balouchistan comme base, franchissant la frontière pour passer en Afghanistan pour aller à Kandahar (sud).

Depuis l’arrivée au pouvoir d’Obama, les Etats-Unis ont accru leurs frappes aériennes dans les régions tribales du nord-ouest du Pakistan, suscitant de plus en plus de sentiments anti-américains au Pakistan.

Les militaires américains ne confirment pas les frappes effectuées à l’aide de drones qui ont permis de tuer un certain nombre de dirigeants, selon des responsables américains. Officiellement, le Pakistan s’oppose à ces frappes aériennes qui violent sa souveraineté.

En octobre dernier, un expert de l’ONU a estimé que les tirs de missiles par des drones, technique utilisée par les Etats-Unis contre les terroristes présumés au Pakistan et en Afghanistan, s’apparentaient à des exécutions arbitraires que la communauté internationale réprouve.

"Le problème avec les Etats-Unis est qu’ils ont de plus en plus recours aux drones prédateurs, dans les conflits dans lesquels ils sont impliqués. C’est particulièrement le cas actuellement avec le Pakistan et l’Afghanistan", avait dit Philip Alston, rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires.

Selon Washington, les talibans afghans et Al-Qaïda ont reconstitué leurs forces dans les zones tribales pakistanaises, soutenus par les talibans pakistanais, fédérés sous la bannière du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP). Le chef-fondateur du TTP, Baïtullah Mehsud, a été tué par un missile tiré par un drone américain le 5 août, dans son fief du Waziristan du Sud.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :