lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Lancement d’Helios 2B : le compte à rebours va commencer

Lancement d’Helios 2B : le compte à rebours va commencer

Armée de l’Air, Ministère de la Défense

lundi 7 décembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Depuis le 3 décembre 2009, le dispositif Bubo mis en place pour renforcer la protection du centre spatial guyanais est opérationnel. Son objectif est de mettre en œuvre les moyens de la chaîne de défense aérienne de l’armée de l’air à l’occasion du lancement du satellite d’observation militaire Helios 2B par la fusée Ariane V.

« Nous avons projeté depuis la métropole quatre Mirage 2000 de l’escadron de chasse 2/5 « Île-de-France », un C135 FR du groupe de ravitaillement en vol 93 « Bretagne » et un E3F de l’escadron de détection et de contrôle aéroportés 36 « Berry » pour augmenter les capacités de surveillance et d’intervention en Guyane », explique le lieutenant-colonel Pierre Pougheon, chef du détachement air pour l’opération Bubo.

Sur place, l’escadron d’hélicoptères outre-mer (EHOM) 68 « Guyane » assure les mesures actives de sûreté aérienne (MASA) avec hélicoptère Fennec, pour faire face aux aéronefs lents. L’EHOM met également en œuvre des Puma pour l’alerte SAR (Search and Rescue/recherche et sauvetage). Le centre de contrôle militaire équipé d’un radar Centaure fait également partie du dispositif permanent des forces armées en Guyane. En troisième rideau, le 3e régiment étranger d’infanterie (armée de terre) met en œuvre des systèmes de défense sol-air, pour compléter le dispositif de protection.

Les premiers vols des Mirage 2000 sont prévus le 4 décembre. À cette occasion, les huit pilotes du 2/5 « Île-de-France » se familiariseront aux procédures locales. « Le dispositif Bubo se prépare pour assurer sa prise d’alerte à partir du 8 décembre. Le lancement du satellite Helios 2B est prévu le 9 décembre avec un report possible jusqu’au 12 décembre si les conditions nécessaires ne sont pas réunies », précise le lieutenant-colonel Pougheon.

En attendant le lancement, plusieurs scénarios de violation du périmètre de protection contribueront à l’entraînement de l’ensemble du dispositif Bubo et de la chaîne de commandement. À partir du 7 décembre, le général Gilles Desclaux, commandant la défense aérienne et les opérations aériennes, prendra ses fonctions de haute autorité de défense aérienne au centre spatial guyanais.

Texte : Adjudant Jean-Laurent Nijean


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :