mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Thaïlande : les armes nord-coréennes étaient destinées à l’Iran

Thaïlande : les armes nord-coréennes étaient destinées à l’Iran

AFP

lundi 21 décembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La trentaine de tonnes d’armes de guerre nord-coréennes saisies en Thaïlande la semaine dernière étaient destinées à l’Iran, a affirmé lundi le Wall Street Journal, citant des documents obtenus par des experts.

Selon le quotidien économique, se basant sur le plan de vol, l’avion devait faire escale au Sri Lanka, aux Emirats arabes unis et en Ukraine avant de décharger sa cargaison en Iran.

Cette information provient d’un projet de rapport de TransArms, institut de recherches basé à Chicago et de International Peace Information Service (Ipis), autre institut de recherches basé à Anvers (Belgique).

Le chef du Renseignement américain, Dennis Blair, avait affirmé dans le Washington Post de vendredi que les armes étaient destinées au Moyen-Orient.

Les autorités thaïlandaises avaient annoncé le 12 décembre la saisie de ces armes qui se trouvaient à bord d’un avion cargo géorgien arrivé à Bangkok en provenance de Pyongyang, en violation des sanctions de l’ONU contre le régime communiste, et dont la destination finale demeure inconnue.

L’équipage, quatre Kazakhs et un Bélarusse, avait demandé à pouvoir se poser pour faire le plein vendredi. Mais en examinant l’appareil, les autorités thaïlandaises ont découvert un impressionnant arsenal d’armes de guerre. L’équipage a assuré ne pas connaître la nature de la cargaison, une version possible selon un chercheur cité par le Wall Street Journal, alors que les documents de vol font état d’« éléments pour l’industrie pétrolière ».

Selon le journal, les affrêteurs de l’avion ont tenté par différents moyens de dissimuler leur identité. L’avion est enregistré sous le nom d’une compagnie géorgienne, Air West, qui l’a loué le 5 novembre à une autre compagnie néo-zélandaise, SP Trading, apparemment une société écran.

Dans un autre contrat en date du 4 novembre, selon le journal, SP Trading a loué l’avion à une compagnie basée à Hong Kong, dont la maison-mère est basée aux Iles Vierges britanniques.

Selon des chercheurs cités par le Wall Street Journal, l’avion appartient à Overseas Cargo FZE, une compagnie basée à Sharjah, dans les Emirates arabes unis.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :