dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La Colombie nie espionner le Venezuela

La Colombie nie espionner le Venezuela

AFP

lundi 21 décembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre colombien de la Défense, Gabriel Silva, a raillé aujourd’hui les accusations du président vénézuélien Hugo Chavez, qui a affirmé qu’un drône venu de Colombie avait espionné son territoire, assurant que les Vénuzuéliens avaient dû "confondre (avec) le traîneau du Père Noël".

"La Colombie n’a pas les capacités mentionnées. Les soldats vénézuéliens ont dû confondre le traîneau du Père Noël avec un avion d’espionnage", a dit M. Silva à des journalistes qui l’interrogeaient à propos d’accusations lancées par le président vénézuélien Hugo Chavez dimanche.

M. Chavez avait affirmé que la Colombie et les Etats-Unis préparaient une opération militaire contre le Venezuela, citant un incident au cours duquel un avion sans pilote "de technologie yankee et qui est utilisé en Colombie" aurait survolé le territoire vénézuélien "il y a quelques jours" et pris des photos avant de disparaître.

Le plus haut commandant militaire de Colombie, le général Freddy Padilla, a assuré lundi que son pays "respecte ses frontières", et que si les forces colombiennes utilisent bien des drônes c’est uniquement contre "le terrorisme et le trafic de drogue" et pour des opérations concernant "le territoire colombien".

De plus, les drônes utilisés ont une capacité de vol de 40 km et ne pouvaient donc pas être à l’endroit où les militaires vénézuéliens disent l’avoir vu, selon le général Padilla.

Les relations de Caracas avec la Colombie se sont détériorées ces derniers mois après la conclusion par Bogota et Washington d’un accord permettant aux Etats-Unis d’utiliser sept bases militaires situées en territoire colombien. M. Chavez a gelé les relations bilatérales en juin dernier.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :