vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Importations d’armes : la Russie cherche à rattraper son retard (...)

Importations d’armes : la Russie cherche à rattraper son retard (Défense)

RIA Novosti

jeudi 24 décembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

L’armée achètera à l’étranger les armes dans la production desquelles la Russie accuse du retard, a déclaré le ministre de la Défense Anatoli Serdioukov dans un entretien au quotidien Rossiïskaïa Gazeta.

"Là où nous accusons du retard, nous achèterons à l’étranger. Chercher à rattraper ceux qui ont de l’avance n’aurait aucun sens", a dit le ministre, avant de dénoncer "l’inertie" en la matière.

il a estimé que si, dans le domaine des armements, la Russie "est en tête" sur certains axes, elle accuse un fort retard sur d’autres, dont les drones et les moyens de communication.

"Il faut acheter de nouvelles armes pour nous familiariser avec leur fonctionnement", a expliqué le ministre, ajoutant que c’est le cas des drones et que "la Russie est en négociations sur le porte-hélicoptères français Mistral", au sujet duquel il n’y a pas de décision définitive.

"Nous sommes en train d’analyser les conditions auxquelles on serait prêt à nous le vendre. Mais à mon avis les chances sont très élevées. Avec les Français, nous avançons assez rapidement, bien que nous menions des pourparlers avec d’autres pays également", a indiqué M.Serdioukov.

Il est parfaitement possible que des échantillons d’équipement et d’effets militaires soient également acquis en France.

"Seuls certains éléments précis nous y intéressent, par exemple, le système de communications et de commandement. Pour ne pas perdre de temps, nous serions prêts à en acheter quelques exemplaires. Nous travaillons nous-mêmes dans ce domaine", a conclu le ministre.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :