mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Al-Qaida revendique l’attentat manqué

Al-Qaida revendique l’attentat manqué

Le Figaro, avec AFP

mardi 29 décembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La branche du groupe terroriste dans la péninsule arabique affirme avoir commandité cette action en représailles à une opération américaine menée au Yémen. Barack Obama promet de son côté de traquer les islamistes où qu’ils se trouvent.

« Le frère nigérian est passé à travers toutes les barrières de sécurité pour son opération, brisant le grand mythe du renseignement américain ». C’est par ces mots que le groupe al-Qaida dans la péninsule arabique a revendiqué lundi sur des sites islamistes l’attentat manqué du vol Amsterdam-Detroit, dans lequel un jeune Nigérian de 23 ans, Umar Farouk Abdulmutallaba, a tenté de faire exploser un avion de ligne américain de la Northwest, avec 290 personnes à bord. Un communiqué découvert par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE. Le texte explique également qu’une « erreur technique » est à l’origine de l’échec de la tentative de faire exploser l’avion.

La branche d’al-Qaida y affirme avoir commandité cette action en représailles à une récente opération américaine menée au Yémen. En coopération avec les services de renseignement américains, les forces yéménites ont effectué en effet ces dernières semaines deux frappes aériennes contre des agents d’al-Qaida au Yémen. La seconde de ces frappes a été menée précisément la veille de l’attentat manqué.

Obama : « Nous ne baisserons pas les bras »

L’explosif que transportait le présumé terroriste a été fabriqué par des membres al-Qaida, précise le groupe terroriste. Umar Farouk Abdulmutallaba a « utilisé une technique d’explosifs développée par les moujahidines dans les ateliers d’al-Qaida dans la péninsule arabique », basée au Yémen, précise le texte. Le jeune Nigérian a avoué avoir injecté à l’aide d’une seringue un liquide chimique dans de la penthrite, un explosif très puissant qui peut être activé par un détonateur ou une très forte chaleur. La poudre explosive était cachée le long de sa cuisse et ce procédé lui aurait permis de passer les contrôles de l’aéroport d’Amsterdam-Schipol, jugés très rigoureux. Cet explosif aurait potentiellement pu faire un trou dans la carlingue, mais pas nécessairement détruire l’appareil ou provoquer sa chute, précisent toutefois des experts.

Al-Qaida appelle, par ailleurs, les soldats musulmans servant « dans les armées ennemies » à se repentir et à tuer des « Croisés » en suivant l’exemple du psychiatre militaire Nidal Hasan, auteur de la fusillade qui avait fait 13 morts et 42 blessés sur la base militaire de Fort Hood le 5 novembre. « D’ici, nous disons aux Américains : avec la bénédiction d’Allah, nous viendrons à vous d’où vous ne nous attendez pas. Comme vous tuez, vous serez tués », conclut le texte.

Lundi soir, Barack Obama a pour sa part promis que les Etats-Unis continueraient à traquer les « extrémistes violents qui nous menacent », où qu’ils se trouvent. « Nous ne baisserons pas les bras tant que nous n’aurons pas trouvé tous ceux qui sont impliqués pour les faire répondre de leurs actes », a déclaré le président américain, dans sa première déclaration à propos de cet attentat manqué.

Il n’a toutefois pas nommément mentionner al-Qaida. « Nous n’avons pas encore toutes les réponses sur cette dernière tentative en date, mais ceux qui voudraient massacrer des hommes, des femmes et des enfants innocents doivent savoir que les Etats-Unis vont faire davantage que de renforcer leurs défenses », a-t-il prévenu. « Nous allons continuer à utiliser tous les éléments en notre pouvoir pour intercepter, détruire et vaincre les extrémistes violents qui nous menacent, qu’ils soient d’Afghanistan, du Pakistan, du Yémen ou de Somalie, ou de partout où ils préparent des attaques contre le sol américain », a-t-il assuré.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :