vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > La Numérisation de l’Espace de Bataille au Liban

La Numérisation de l’Espace de Bataille au Liban

Armée de Terre, Ministère de la Défense

mercredi 30 décembre 2009, sélectionné par Spyworld

logo

La numérisation de l’espace de bataille (NEB) n’existe pas seulement en métropole et dans les exercices d’entraînement, elle est une réalité sur le théâtre opérationnel du LIBAN.

Les différents systèmes de communication numérisés ont été utilisés par la QRF (Quick reaction Force) lors de la LRP (Long Range Patrol -patrouille longue distance-) qui a eu lieu en décembre 2009, au Sud Liban : (MAESTRO -Module Adapté aux Echanges Sécurisés, aux Transmissions et au Raccordements des Opérationnels-, SITTEL -Système d’Information Terminal Elémentaire-, ATLAS -Automatisation des tirs et des liaisons de l’artillerie sol-sol-, TD LECLERC –Transmission de données LECLERC-, SIR -système d’information régimentaire -).

Les remontées de positions automatiques, la diffusion des ordres et des comptes-rendus, la messagerie et le suivi précis de la situation tactique ont été de réelles plus values pour le PC bataillon ainsi que pour les unités. En outre, et en complément de l’emploi opérationnel quotidien, les moyens numérisés apportés de métropole permettent aux unités, depuis le début du mandat, d’entretenir les savoir-faire et les bons réflexes de la mise en œuvre de la NEB.

Les régiments de la 2ème brigade blindée d’Orléans sont tous formés « NEB » ou en cours de formation. Cette instruction est désormais obligatoire pour pouvoir être performant sur les théâtres d’opération.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :