samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Les services britanniques connaissaient le jeune Nigérian

Les services britanniques connaissaient le jeune Nigérian

ATS

dimanche 3 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le jeune Nigérian accusé d’avoir voulu faire exploser le vol Amsterdam-Detroit de la Northwest Airlines le 25 décembre dernier, était connu des services britannique de sécurité, affirme le "Sunday Times". Et ce depuis plusieurs années, souligne l’édition dominicale du "Times".

Le renseignement britannique a relevé il y a trois ans que ce Nigérian de 23 ans avait eu de "multiples communications" avec des extrémistes islamistes établis sur le territoire britannique, précise le journal. Umar Farouk Abdulmutallab a vécu trois ans à Londres, où il a étudié entre 2005 et 2008 à l’University College London.

Selon le "Sunday Times", qui cite des responsables au sein de la lutte antiterroriste, il a profité de son séjour pour approcher des extrémistes qui étaient sous la surveillance du MI5, le renseignement intérieur britannique. Mais ces informations n’ont pas été transmises aux services américains, ajoute le journal.

Abdulmutallab, se défend-on au sein de la communauté britannique du renseignement, ne semblait pas représenter un véritable risque terroriste mais s’apparentait plutôt aux nombreux jeunes qui fréquentent des cercles radicaux sans intention de passer à l’acte.

Un rapide examen de son cas avait conclu que le jeune homme ne constituait pas une menace pour la sécurité britannique, indique le "Times" citant un haut responsable du gouvernement britannique.

Selon des sources britanniques, Abdulmutallab aurait été recruté pour exécuter le projet d’attentat contre le vol 253 Amsterdam-Detroit alors qu’il séjournait au Yémen, l’été dernier.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :