jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Action conjointe de Londres et Washington au Yémen

Action conjointe de Londres et Washington au Yémen

Nouvelobs.com

dimanche 3 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Gordon Brown et Barack Obama renforcent leur action de lutte contre le terrorisme au Yémen et en Somalie. L’ambassade des Etats-Unis au Yémen est fermée.

La Grande-Bretagne et les Etats-Unis vont renforcer leur action contre le terrorisme au Yémen et en Somalie à la suite de l’attentat suicide manqué du 25 décembre contre un avion de ligne américain, a annoncé, dimanche 3 janvier, Downing Street.

Union de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis contre le terrorisme

"Downing Street et la Maison Blanche ont décidé d’intensifier l’action conjointe du Royaume-Uni et des Etats-Unis pour contrer la menace terroriste émergente au Yémen et en Somalie, après le complot terroriste manqué de Detroit", indique un communiqué des services du Premier ministre britannique, Gordon Brown.

Le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab a tenté le jour de Noël de faire exploser un avion de la compagnie Northwest Airlines peu avant son atterrissage à Detroit, aux Etats-Unis. Il aurait été entraîné et équipé par le réseau terroriste, Al-Qaïda, au Yémen.

Gordon Brown et le président américain, Barack Obama, ont eu depuis le 25 décembre une série d’entretiens téléphoniques pour discuter des actions requises par la situation, indique le communiqué de Downing Street.

Centre américain de surveillance des sites islamistes

Pour la première fois, Barack Obama a accusé samedi une branche d’Al-Qaïda, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), d’avoir entraîné et équipé Abdulmutallab au Yémen. Le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE) a annoncé dès lundi qu’Al-Qaïda dans la péninsule arabique avait revendiqué l’attentat manqué du vol Amsterdam-Detroit.

"Parmi les initiatives sur lesquelles le Premier ministre, Gordon Brown, s’est mis d’accord avec le président, Barack Obama, figure un financement américain et britannique pour une unité spéciale de police anti-terroriste au Yémen", déclare Downing Street. "En Somalie, le Premier ministre et le président considèrent qu’une force de maintien de la paix plus importante est nécessaire et ils soutiendront cette position au Conseil de sécurité des Nations unies", poursuit le communiqué britannique.

Conférence sur la lutte contre le terrorisme

Une force de paix de l’Union africaine, l’Amisom, est actuellement déployée en Somalie. Elle compte quelque 5.300 soldats. Les shebab, des islamistes radicaux, sont maîtres d’une grande partie du pays, et le fragile gouvernement de transition soutenu par l’Amisom ne contrôle que quelques quartiers de la capitale Mogadiscio.

L’annonce faite dimanche par Downing Street intervient deux jours après que Gordon Brown a appelé à la tenue d’une conférence internationale sur le Yémen et sur la lutte contre le terrorisme le 28 janvier à Londres, en parallèle à la conférence sur l’Afghanistan déjà organisée le même jour.

Menaces d’attentat dans une ambassade américaine au Yémen

L’ambassade des Etats-Unis au Yémen est fermée depuis dimanche en raison de menaces d’attentats d’Al-Qaïda contre les intérêts américains dans ce pays de la péninsule arabique, a annoncé l’ambassade dans un communiqué.

"L’ambassade des Etats-Unis à Sanaa a fermé aujourd’hui, 3 janvier 2010, en raison de l’existence de menaces d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqap) contre les intérêts américains au Yémen", peut-on lire dans un communiqué sur le site internet de l’ambassade.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :