dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Les Etats-Unis resserrent leurs contrôles dans les aéroports

Les Etats-Unis resserrent leurs contrôles dans les aéroports

M.B., le Figaro, avec agences

lundi 4 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Les voyageurs à destination des Etats-Unis et provenant de quatorze pays tiers considérés comme des soutiens au terrorisme, sont dès à présent soumis à des contrôles accrus et à des fouilles corporelles complètes.

Nouveau durcissement de la sécurité dans les aéroports outre-Atlantique. Les autorités américaines ont annoncé dimanche un renforcement des contrôles des passagers embarquant à destination des Etats-Unis. Une décision qui intervient dix jours après l’attentat manqué à bord du vol 253 de Northwest Airlines (Groupe Delta) le jour de Noël. Des mesures de sécurité renforcées avaient alors immédiatement été mises en place, notamment à l’initiative de certains pays ou compagnies aériennes : interdiction de se rendre aux toilettes, de poser un objet sur ses genoux dans l’heure précédant l’atterrissage, etc.

Dans une directive applicable dès lundi, l’Administration de la sécurité dans les transports (TSA) ordonne cette fois un contrôle renforcé de « tous » les passagers originaires ou en provenance de pays considérés comme des soutiens au terrorisme « ou de tout autre pays concerné », dont la liste complète n’a pas encore été publiée officiellement. Une directive qui s’impose à tous les transporteurs, américains ou étrangers.

Pour les ressortissants d’autres pays, elle prévoit un recours accru à des technologies avancées de contrôle des passagers et impose de fouiller « au hasard » les personnes à destination des Etats-Unis de tous les vols internationaux. « Une sécurité aérienne efficace commence au-delà de nos frontières », explique ainsi la TSA.

Etat d’alerte à l’aéroport de Newark

Cuba, l’Iran, le Soudan et la Syrie sont les quatre pays figurant actuellement sur la liste américaine des Etats qui soutiennent le terrorisme, selon le Département d’Etat. Mais au total, les ressortissants de quatorze pays sont plus particulièrement concernés par les contrôles renforcés, a indiqué un haut responsable de l’administration Obama. Le Nigeria, le Pakistan, le Yémen, l’Afghanistan, la Libye et la Somalie en font notamment partie.

Citant des responsables gouvernementaux, le New York Times et le Washington Post ont de leur côté affirmé que les quatre pays restants étaient l’Algérie, le Liban, l’Arabie saoudite et l’Irak.

« Cent pour cent » des passagers originaires ou en provenance de ces pays seront soumis à une fouille corporelle « complète » ainsi qu’à une inspection « manuelle » de leurs effets personnels, souligne leur concurrent Politico. Selon ce site de référence de la politique américaine, « un pourcentage beaucoup plus élevé de passagers de tous les pays étrangers » sera soumis à ces contrôles renforcés. Et d’ajouter : « ces contrôles pourront comporter une détection d’explosifs ainsi qu’un passage au scanner corporel lorsque cette technologie est disponible ».

Cette annonce des autorités américaines intervient alors que le terminal C de l’aéroport de Newark, à New York, a été placé dimanche en état d’alerte après qu’un individu a traversé un portique de sécurité en sens inverse. Les procédures de filtrage des passagers ont aussitôt été interrompues et les vols suspendus pour quelques heures.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :