mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Israël espère lever une menace majeure avec un bouclier anti-roquettes

Israël espère lever une menace majeure avec un bouclier anti-roquettes

AFP

jeudi 7 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Israël espère lever une menace majeure contre son territoire en déployant un nouveau système de défense, testé avec un "succès total" et capable d’intercepter des salves de roquettes en provenance du Liban ou de Gaza.

Le prototype du système "Voûte d’acier", dont les ultimes essais ont été effectués cette semaine, est une réponse aux tirs de roquettes et d’obus de mortier visant la région septentrionale d’Israël, depuis le Liban, et le sud du pays, à partir de Gaza.

D’une portée de 40 à 70 km, il doit être opérationnel d’ici six mois dans la zone limitrophe de la bande de Gaza, une enclave contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas, d’où ont été tiré des milliers de projectiles ces dix dernières années.

Ultérieurement, des batteries de "Voûte d’acier" seront positionnées le long de la frontière avec le Liban, où le Hezbollah chiite a concentré un arsenal de 40.000 roquettes selon Israël.

Durant la guerre de 2006, le Hezbollah a tiré plus de 4.000 roquettes et contraint un million d’habitants du nord d’Israël à se réfugier dans des abris ou à fuir vers le sud.

"Voûte d’acier" s’intégre dans un réseau défensif comptant des batteries de missiles antimissiles israéliens Hetz, capables de détruire des engins balistiques à longue portée lancés du Liban, de Syrie ou d’Iran.

Selon le ministère de la Défense, ce rideau défensif doit être complété par un troisième système, appelé à être développé dans les prochaines années et visant à intercepter des missiles à moyenne portée.

Aujourd’hui, les roquettes et missiles stockés au Liban ou à Gaza menacent quelque 5 millions d’habitants en Israël, surtout dans la région de Tel-Aviv, sur une population de 7,5 millions, selon les autorités israéliennes.

"Il y aura une transformation de la situation diplomatique et sécuritaire d’Israël dès que ce système sera opérationnel sur nos fronts nord et sud", assure Pinhas Buchris, directeur général du ministère de la Défense.

Considérés comme une "menace stratégique", ces tirs de missiles et de roquettes ont contraint Israël à lancer d’importantes opérations militaires contre le Liban et Gaza, argue-t-on au ministère.

En éliminant cette menace, Israël pourra donc s’épargner les critiques internationales que ne manquerait pas de provoquer une répétition de son offensive à Gaza, souligne Ephraim Inbar, directeur du Centre d’études stratégiques Begin-Sadate.

"Le système neutralise un des fondements de la stratégie de nos ennemis qui, pour surmonter la supériorité totale de l’armée israélienne, n’ont trouvé qu’un seul moyen de viser Israël : frapper nos centres urbains", explique M. Inbar.

Et depuis des années, les dirigeants israéliens -à commencer par le Premier ministre Benjamin Netanyahu- affirment que la création d’un Etat palestinien en Cisjordanie mettrait à portée des tirs les centres vitaux d’Israël.

"Avec le nouveau système, Israël lève les menaces potentielles les plus dangereuses qui pèseraient sur l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv en cas d’accord de paix avec les Palestiniens", relève le porte-parole de la Défense Schlomo Dror.

Mais les dirigeants israéliens ne croient pas que "Voûte d’acier" mettra fin aux tirs palestiniens. "Il n’y a pas de protection à 100%. Les activistes essaieront toujours de lancer des attaques contre nous", estime M. Dror.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

2 Messages de forum

  • Cet article véhicule une vision très manichéenne et simpliste du conflit israëlo-palestinien, d’un côté les méchants palestiniens, de l’autre les victimes israëliennes.

    C’est oublier les souffrances des civils palestiniens, les humiliations quotidiennes et les punitions collectives que leur inflige régulièrement l’armée israëlienne.

    Il me semble que ce site n’a pas à être le relai de la propagande du gouvernement d’un pays qui bafoue le droit international depuis 60 ans en toute impunité.

    Un peu plus d’objectivité et de neutralité serait donc la bienvenue ...

  • Absolument d’accord avec ce commentaire. L’article tranche étrangement avec un parti pris sans scripules. Mettre ne exergue une info en matière de défense est une chose, tenter la noyer - sans succès ! - dans une analyse subjective d’un conflit aussi convulsif par sa complexité c’est juste tout autre autre...!