samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La CIA a envisagé d’enlever des personnes soupçonnées de (...)

La CIA a envisagé d’enlever des personnes soupçonnées de terrorisme

AFP

lundi 11 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

L’agence de renseignement américaine (CIA) a envisagé après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis d’enlever illégalement et secrètement des membres présumés d’Al-Qaeda en Allemagne, rapporte dimanche l’hebdomadaire Der Spiegel.

La CIA, qui avait mobilisé 25 agents en Allemagne après les attentats du 11 septembre, a envisagé un temps de les « appréhender sans que les Allemands ne le sachent », a indiqué un ancien agent de la CIA cité de façon anonyme par le magazine. « Nous avions prévu des actions qui étaient absolument illégales ».

Ces réflexions, qui émanaient de la section européenne de la CIA, étaient allées si loin que d’autres d’autres sections furent mises au courant, écrit le magazine.

Mais à la fin, le projet « échoua notamment en raison de la résistance des agents de la CIA stationnés en Allemagne », poursuit Der Spiegel.

« À l’époque, nous avons dit ’non’ parce que nous étions d’avis que l’on ne pouvait pas faire une telle chose dans un pays ami dans lequel beaucoup de soldats américains sont stationnés », a expliqué un agent secret américain, cité dans le magazine.

Le programme de « transfèrements exceptionnels » consistant à enlever des suspects de terrorisme dans des pays étrangers connus pour la pratique de la torture a été systématisé par l’administration George W. Bush après les attentats du 11 septembre et interdit par l’actuel président américain Barack Obama à son arrivée à la Maison-Blanche.

Le magazine américain Vanity Fair avait affirmé en décembre que des employés d’une société de sécurité privée américaine, travaillant pour le compte de la CIA, avaient préparé un attentat contre Mamoun Darkazanli, un homme d’affaires syrano-allemand vivant à Hambourg (nord) qui était soupçonné d’avoir aidé à financer Al-Qaeda.

Les autorités américaines ont démenti un tel complot, selon Der Spiegel qui cite des diplomates américains rencontrés en décembre à l’ambassade des États-Unis. « Cela aurait été absolument impossible dans un État de droit comme l’Allemagne », souligne un agent de la CIA cité par le magazine.

En novembre, 23 anciens agents de la CIA ont été condamnés en Italie pour l’enlèvement en 2003 d’un imam égyptien, à l’issue du premier procès en Europe sur les transfèrements secrets par la CIA de personnes soupçonnées de terrorisme.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :