dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > La DGA commande un quatrième drone Harfang

La DGA commande un quatrième drone Harfang

DGA, Ministère de la Défense

lundi 11 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

La direction générale de l’armement (DGA) a notifié le 31 décembre 2009 à EADS l’acquisition d’un quatrième drone Harfang et d’une troisième station de contrôle dans le cadre du programme SIDM - système intérimaire de drone MALE (moyenne altitude longue endurance). Ce marché de 33,7 M€ TTC a été passé selon une procédure accélérée, conformément à un besoin exprimé par l’état-major des armées le 3 juillet 2009.

Ces nouveaux équipements viendront compléter les trois premiers vecteurs aériens et les deux stations de contrôle déjà en service dans l’armée de l’air. Livrés à l’été 2010 à l’escadron Adour, établi sur la base de Cognac (Charente), le vecteur aérien et la station de contrôle permettront d’entraîner les opérateurs et de contribuer au dispositif de sûreté aérienne mis en place sur le territoire national lors d’événements particuliers (grandes rencontres sportives, recueil d’informations pour l’aide aux populations sinistrées).

Le SIDM est dédié aux opérations de surveillance, de reconnaissance, de désignation d’objectif et d’illumination laser au-dessus de territoires hostiles. La diversité de ses capacités d’observation – optique, infrarouge et radar – permet au SIDM d’être opérationnel de jour comme de nuit et par tous les temps. Grâce à une liaison de données satellite, il intervient dans la profondeur du théâtre, avec un rayon d’action de plus de mille kilomètres et transmet en temps réel les informations recueillies. La grande endurance du SIDM repose sur son aptitude à gérer simultanément deux drones Harfang qui se relayent sur zone pour assurer une présence continue, si le besoin opérationnel des forces sur place le nécessite, chacun des véhicules aériens ayant une autonomie de la classe 24 heures de vol. Le SIDM est opérationnel en Afghanistan depuis février 2009. Il a effectué depuis plus de 1 400 heures de vol au profit des forces de l’OTAN déployées sur ce théâtre.

L’acquisition des systèmes MALE ultérieurs est actuellement à l’étude.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :