lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Iran : les USA "condamnent fermement" le procès de bahaïs pour (...)

Iran : les USA "condamnent fermement" le procès de bahaïs pour espionnage

AFP

mardi 12 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Les Etats-Unis "condamnent fermement" la décision des autorités iraniennes de juger cette semaine sept membres de la petite communauté religieuse bahaïe pour espionnage au profit d’Israël, dans un communiqué du département d’Etat.

Les autorités iraniennes "détiennent ces personnes (...) sans avoir rendu publique aucune preuve contre elles et en leur autorisant un accès limité à une défense légale", souligne le porte-parole du département d’Etat, Philip Crowley, dans ce communiqué diffusé dans la nuit de lundi à mardi.

Téhéran est responsable de la sécurité de ces personnes pendant la durée de leur détention, ajoute le porte-parole américain, insistant sur le fait qu’elles "ont droit à un procès équitable".

Le procureur général de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, a déclaré samedi que les sept suspects seraient jugés cette semaine, "parce qu’ils ont joué un rôle dans l’organisation des récentes manifestations d’Achoura (27 décembre), notamment pour avoir envoyé des images des troubles à l’étranger".

Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées lors des manifestations antigouvernementales de l’Achoura, les plus importantes et les plus violentes depuis celles qui avaient suivi la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad le 12 juin dernier.

Une porte-parole des bahaïs arrêtés a démenti les affirmations des autorités selon lesquelles des armes et des munitions de guerre auraient été trouvées à leurs domiciles.

"Nous sommes profondément préoccupés par la persécution visant les bahaïs en Iran et le traitement réservé à d’autres membres de minorités religieuses, qui continuent d’être visés uniquement sur la base de leurs croyances", ajoute M. Crowley dans son communiqué.

"Nous nous joignons à la communauté internationale pour exhorter les autorités iraniennes à libérer l’ensemble des membres de minorités religieuses actuellement en détention parce qu’ils ont exercé pacifiquement leurs droits humains et leurs libertés fondamentales", a-t-il ajouté.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :