dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Washington met en garde contre le risque d’un attentat (...)

Washington met en garde contre le risque d’un attentat d’Al-Qaida en Inde

Le Monde, avec AFP

mercredi 20 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le secrétaire américain à la défense Robert Gates affirme qu’Al-Qaida cherche à déstabiliser l’Asie du Sud avec une attaque visant l’Inde qui pourrait déclencher une nouvelle guerre contre le Pakistan, son grand voisin rival. Reflétant les inquiétudes dans la région liées à la façon dont réagirait New Delhi si le pays était de nouveau attaqué, après les attentats de Bombay fin 2008, M. Gates estime difficile de garantir une réaction mesurée de la part de l’Inde.

Selon le secrétaire à la défense, les militants terroristes sous la "bannière" d’Al-Qaida, tels que les talibans au Pakistan et en Afghanistan ainsi que le groupe islamiste installé au Pakistan Lashkar-e-Taiba (LET), constituent une menace pour l’ensemble de l’Asie du Sud. M. Gates est arrivé dans la capitale fédérale indienne pour une visite de deux jours visant à promouvoir des liens "stratégiques" bilatéraux.

L’Inde et le Pakistan se sont fait trois guerres depuis leur partition en 1947, notamment concernant la région disputée du Cachemire, et les relations entre les deux puissances nucléaires, jamais réchauffées depuis, se sont de nouveau tendues en novembre 2008 lorsqu’un commando de dix hommes lourdement armés prit d’assaut la capitale économique Bombay, faisant 166 morts. L’Inde et les Etats-Unis ont accusé le groupe armé extrémiste musulman LET d’avoir perpétré ces attaques. New Delhi n’avait toutefois pas mobilisé son armée, contrairement à 2001 où le pays avait regroupé ses troupes près de la frontière pakistanaise après une attaque ayant visé son Parlement.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :