mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Réorienter le renseignement en Afghanistan

Réorienter le renseignement en Afghanistan

Général Michel Masson, Tribune libre, CF2R.org

vendredi 22 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Une conférence internationale sur l’Afghanistan devrait se tenir à Londres le 28 janvier prochain. Elle devrait faire le point sur la situation dans ce pays, après la réélection contestée en novembre 2009, pour 5 ans, d’Hamid Karzaï. Elle devrait aussi, et peut-être même surtout, viser à se mettre d’accord, entre partenaires engagés sur le théâtre, sur les mesures destinées à stabiliser efficacement ce pays face à l’extension de l’insurrection talibane. Avec en toile de fond un mécontentement croissant des opinions publiques occidentales poussant leurs autorités politiques à rapatrier les contingents devant une situation militaire qui donne l’impression d’échapper de plus en plus à l’autorité et au contrôle de la Force internationale d’assistance et de sécurité (F.I.A.S.). Le débat s’est focalisé sur le nombre de troupes à mettre en place, et sur les contributions nationales aux renforts, donc sur une problématique guerrière et toute militaire, au travers de prismes purement nationaux. Le débat pourrait donc parfois tendre à occulter la stratégie de reconstruction du pays. Or l’année 2009 a été la plus meurtrière pour la coalition et pour la population afghane depuis 2001. A croire que, ce qui paraissait comme impensable il y a encore quelques mois, les taliban sont en train de gagner cette guerre.

Parallèlement, alors que la lutte contre Al-Qaïda reprend une importance opérationnelle et médiatique avec une situation de plus en plus confuse au Yemen - qui donne l’impression de (re)devenir la terre de tous les défis de la part de cette organisation (et ce malgré les analyses de certains universitaires français qui la voient en déclin) - avec aussi la tentative d’attentat, le 25 décembre 2009 sur un avion de ligne reliant Amsterdam à Detroit - et dont le protagoniste principal a été enrôlé, endoctriné et entraîné sans doute dans ce pays - avec enfin le spectaculaire attentat-suicide contre la C.I.A. du 30 décembre dans une base américaine à Khost - de la part d’un islamiste faussement retourné par les services américains - le renseignement revient sur le devant de la scène au travers de ses lacunes ou présumées telles.

Lire la suite


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :