samedi 19 avril 2014

Accueil du site > Renseignement > International > Pentagone : améliorer l’espionnage grâce à la technologie (...)

Pentagone : améliorer l’espionnage grâce à la technologie 3D

Aude Boivin Filion, Branchez-vous.com

lundi 25 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le Pentagone désire tirer profit des plus récents développements de la technologie 3D ayant notamment contribué au succès incontestable des films en 3D. L’organisation américaine veut optimiser ses techniques de surveillance militaire terrestre et aérienne, grâce à cette technologie.

Dans le cadre du lancement de son programme « Surveillance Optique de Détail Fin » (Fine Detail Optical Surveillance), le Pentagone est à la recherche de nouveaux modèles de systèmes qui auraient recours à des techniques avancées d’imagerie optique 3D de haute résolution.

Les exigences du Pentagone ? Dépasser les limites de l’ancien système utilisé par les militaires : la granulation importante de l’image et l’accès à un champ visuel trop étroit. De plus, les techniques de surveillance 3D doivent permettre aux militaires de suivre les moindres faits et gestes de cibles mouvantes, à l’aide d’images en haute définition et affichables à différentes échelles, sans avoir à trop traiter ou manipuler les images.

Certes, l’amélioration potentielle par un facteur de 100 du champ visuel et de la profondeur de champ des images actuellement obtenues attise l’intérêt de la Darpa (Agence pour les projets de recherche avancée de défense) à migrer vers une technologie 3D plus sophistiquée. Un tel système permettrait de repérer plus rapidement et facilement une cible considérée auparavant comme étant trop petite pour être différenciée, par exemple, de la granulation de l’image.

La Darpa, une agence responsable de la recherche et du développement de nouvelles technologies au sein du département de la Défense des États-Unis, désire spécifiquement deux types de système de surveillance. Le premier serait portatif et destiné aux troupes lors de combats. Le second représenterait un système prêt à l’emploi, installé dans des drones lors de vols inhabités. Ces deux outils permettraient de transformer la surveillance des troupes militaires américaines en expérience 3D, indique Wired.

Les premières propositions sont attendues par la Darpa au plus tard le 12 mars 2010.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :