vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Expérimentation de détection d’explosifs dans une station de (...)

Expérimentation de détection d’explosifs dans une station de métro

AFP

mardi 26 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) mène, durant deux semaines, en partenariat avec la RATP, la SNCF et la préfecture de police de Paris, une expérimentation de détection d’explosifs dans une station du métro parisien, a constaté un journaliste de l’AFP.

Cette expérimentation, organisée à la station Bibliothèque François-Mitterrand consiste à tester, en situation réelle, un dispositif permettant la détection de matières explosives dans les sacs et bagages des voyageurs.

La station a été choisie pour son intermodalité permettant une opération commune aux deux principaux opérateurs de transports collectifs urbains en Ile-de-France, la RATP, pour la ligne 14 du métro, et la SNCF, pour la ligne C du RER. Chaque jour, 87.000 personnes transitent par cette station.

Entre le 25 et le 29 janvier et du 8 au 12 février les voyageurs volontaires pour participer à l’expérimentation sont pris en charge par des hôtesses d’accueil qui les conduisent vers les dispositifs de détection.

La détection consiste à frotter un petit chiffon de test à l’extérieur d’un sac ou bagage, chiffon qui est ensuite analysé par un appareil fixe ou mobile.

Elle se fait par des professionnels de la sécurité, sans fouille des bagages ni palpation de sécurité, et dure moins d’une minute. Avant de repartir le voyageur remplit un questionnaire d’évaluation.

Pour Alain Coursaget, directeur adjoint protection et sécurité de l’Etat au SGDSN, il s’agit "de vérifier la faisabilité opérationnelle" d’un tel dispositif et son "acceptabilité par les voyageurs". Un dispositif qui s’inscrit, selon les organisateurs, dans un ensemble visant à améliorer la sécurité dans les transports de masse.

Les services de sécurité de la RATP et de la SNCF ainsi que les policiers du Service régional de police des transports (SRPT) participent à l’opération pouvant intervenir en cas de tests positifs.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :