lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Des diplomates allemands auraient été arrêtés en Iran

Des diplomates allemands auraient été arrêtés en Iran

Le Monde, avec AFP

mercredi 27 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Deux diplomates allemands auraient été arrêtés lors des manifestations antigouvernementales de l’Achoura le 27 décembre à Téhéran, selon la télévision d’Etat iranienne, citant un "vice-ministre des renseignements" non identifié. Le ministère allemand des affaires étrangères a démenti cette affirmation.

Selon la télévision iranienne, ils "usaient de fausses identités aux noms de ’Yogi’ et ’Ingo’" durant les manifestations de l’Achoura. Elle n’a pas donné d’autre précision, notamment sur le sort qui avait été réservé aux deux diplomates. Selon ce "vice-ministre", ces deux hommes auraient une part de responsabilité dans les émeutes de l’Achoura. "Si de telles accusations devaient réellement être formulées sous cette forme, elles seraient totalement rejetées", a déclaré de son côté le porte-parole du ministère des affaires étrangères allemand.

"Ils portaient les mêmes signes verts que ceux qu’ils avaient donnés à des jeunes [manifestants] en contact avec l’ambassade et qui ont été arrêtés également", a-t-il précisé. "Nous allons protester par l’intermédiaire du ministère des affaires étrangères auprès de l’ambassade d’Allemagne à Téhéran", a-t-il ajouté toujours selon ISNA.

ACCUSATIONS CONTRE LES PAYS EUROPÉENS

Il a également accusé l’ambassade d’Allemagne d’avoir organisé un "réseau" de collecte d’informations pour les services de renseignement allemands. "Ce réseau était formé de jeunes Iraniens et avait des activités de propagande par l’intermédiaire d’un groupe vert, ainsi que des liens avec des sites Internet et des agents étrangers", a-t-il précisé, selon ISNA. "Ils étaient en contact avec des diplomates allemands, participant à leurs réunions privées et leurs soirées et échangeant quotidiennement des informations avec eux", a-t-on indiqué de même source. Selon lui, il "existe des photos et des films de ces diplomates en compagnie de ces jeunes", et il estime que "l’ambassadeur d’Allemagne doit répondre de ces relations hors normes du personnel de l’ambassade avec des ressortissants iraniens".

Les autorités iraniennes ont accusé à de nombreuses reprises les Etats-Unis, Israël, la Grande-Bretagne et plus récemment des "pays européens" d’orchestrer les manifestations à répétition de l’opposition depuis la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en juin, mais c’est la première fois que l’Allemagne est nommément mise en cause.

Le chargé d’affaires suédois à Téhéran avait été arrêté le 27 décembre sur les lieux d’une des manifestations, avant d’être libéré après 24 heures de détention et d’interrogatoire, selon des sources concordantes. Les autorités avaient également annoncé début janvier la libération d’un "ressortissant allemand" arrêté durant les manifestations de l’Achoura, sans autre précision.

Ces manifestations, les plus violentes depuis celles de juin, ont fait au moins huit morts et des dizaines de blessés à la suite d’affrontements avec les forces de l’ordre. Un millier de manifestants ont été arrêtés lors de ces troubles, a précisé le "vice-ministre des renseignements" cité, fournissant pour la première fois un chiffre global des arrestations.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :