mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Rafael va développer un nouveau système de microsatellites militaires

Rafael va développer un nouveau système de microsatellites militaires

Maxime Perez, IsraelValley.com

jeudi 28 janvier 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le commandant de l’armée de l’air israélienne, Ido Nehoshtan, a annoncé mercredi son intention de mettre au point un nouveau type de satellite visant à accroître les capacités de renseignements militaires de Tsahal. Ces satellites, de petite dimension, auront pour particularité de pouvoir recueillir des informations dans un laps de temps très court et sur des cibles extrêmement précises.

Outre l’avantage opérationnel qu’ils présentent en étant déployés à une distance plus rapprochée de la terre (de 200 à 300 kilomètres), ces satellites renforceront l’expertise israélienne en matière de technologie spatiale. Rafael Advanced Defense Systems, qui développe actuellement plusieurs gammes de satellites pesant moins de 120 kilos, devrait être désigné pour mener à bien ce projet militaire qui aboutira en 2015.

Alors que des centaines de millions de dollars vont être débloqués par Israël dans les prochains mois, le coût de développement de microsatellites reste nettement inférieur à la moyenne des programmes spatiaux. Du fait de leur petite dimension, de tels engins ne nécessitent pas la construction de fusées de lancement trop onéreuses. Au contraire, ils pourront même être propulsés à partir d’avions.

A l’heure actuelle, Israël dispose de trois satellites de reconnaissance militaire : Ofek 5, Ofek 7 et « TecSAR », tous conçus par l’IAI (Israel Aerospace Industries) et d’envergure classique. Lancés respectivement en 2002 et 2007, Ofek 5 et Ofek 7 seraient les seuls satellites au monde à être placés en orbite rétrograde de sorte que leurs débris, en cas d’échec, ne puissent retomber en territoire hostile et révéler des secrets de fabrication.

Le « TecSAR » a été placé sur orbite en 2008 depuis le centre spatial de Sriheikkota en Inde. Pesant seulement 300 kilos, il est supposé surveiller le développement des installations nucléaires iraniennes.

MP

ISRAELVALLEY PLUS

L’implication d’Israël dans la recherche spatiale date des années 1960. En septembre 1988, le lancement du satellite militaire OFEK-1 par le lanceur SHAVIT marquait l’entrée de l’État hébreu dans le club très fermé des pays capables de concevoir, construire et lancer des satellites.

Depuis, plusieurs programmes spatiaux civils ou militaires, publics ou privés, ont vu le jour, notamment en matière de télécommunications, de télédétection ou d’astronomie.

L’agence spatiale israélienne, fondée le 19 septembre 1983, est l’organisme gouvernemental qui coordonne tous les programmes spatiaux d’Israël à but scientifique, militaire ou commercial. L’ASI est actuellement dirigée par le professeur Yitzhak Ben Israel.—


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :